Cette enquête a été ouverte notamment pour "injure publique à caractère raciste", deux jours après la défaite de la France contre la Suisse, a précisé le parquet. Cette procédure fait suite à des signalements de tweets haineux transmis par la plateforme Pharos au pôle de lutte contre la haine en ligne du parquet, selon une source proche du dossier.

La France avait été éliminée en huitièmes de finale aux tirs aux buts par la Suisse le 28 juin dernier.