"Mettront-ils aussi un genou à terre l'année prochaine lors de la Coupe du monde au Qatar pour rendre hommage aux plus de 6.500 ouvriers immigrés morts sur la construction des stades de la honte?", a rétorqué Jordan Bardella sur Twitter.

"Black Lives Matter c'est un drame (...) qui s'est passé aux Etats-Unis", "avec la police américaine", pas avec la police française, qui "n'a jamais eu ces dérives", a affirmé sur Europe 1 Thierry Mariani, candidat RN pour les régionales en Provence-Alpes-Côté d'Azur.

Chez Les Républicains, le député Eric Ciotti a appelé l'équipe de France à "rappeler son soutien à notre police", en déplorant qu'elle n'ait pas mis un genou à terre "pour les victimes du terrorisme islamiste ou les policiers assassinés par des barbares". L'ex-LR Christian Estrosi, maire de Nice, a demandé sur Cnews à l'équipe de France "de dire très clairement qu'il ne peut en aucun cas être interprété comme un geste à l'égard de l'action magnifique que les forces de sécurité intérieure réalisent en France".

"Ce genre de symbole, ça fait de mal à personne, mais c'est pas ce qui fait avancer les choses", a estimé pour sa part le numéro trois de LR Aurélien Pradié sur Sud Radio.

A gauche, l'eurodéputée LFI Manon Aubry s'est dite "fière de notre équipe de France qui s'engage contre le racisme et les discriminations". "Le déferlement de haine de l'extrême droite qui a lancé le hashtag #BoycottEquipeDeFrance montre à quel point les bleus ont raison de se mobiliser!", a-t-elle ajouté dans un tweet.

Lors de la conférence de presse d'avant-match lundi, le capitaine des Bleus Hugo Lloris avait répondu à propos de l'idée de faire ce geste qu'"apparemment c'est prévu, donc c'est oui".

Les joueurs avaient déjà mis un genou à terre contre le Pays de Galles en match de préparation.

Ceux de l'équipe de Belgique l'ont fait, sous les sifflets du public de Saint-Pétersbourg, samedi avant le match de l'Euro contre la Russie, tandis que les Russes sont restés debout.

Le genou à terre est devenu un symbole, aux Etats-Unis puis dans le monde, du mouvement "Black Lives Matter" contre le racisme et les violences policières.