Le ministre allemand de l'Intérieur et des Sports, Horst Seehofer, a demandé au gouvernement britannique et à l'instance dirigeante du football européen, l'UEFA, de réduire le nombre de spectateurs lors des derniers matchs de l'Euro 2020 de football. "Je pense qu'il est irresponsable que des dizaines de milliers de personnes se rassemblent dans une petite zone dans des pays qui sont considérés comme des zones où le variant delta hautement contagieux du coronavirus circule", a déclaré M. Seehofer aux médias allemands. Un avis que rejoint la chancelière Angela Merkel.

Ce mardi, à 18 heures, se déroulera le choc entre l'Allemagne et Angleterre en huitième de finale à Wembley. Une rencontre qui va se jouer devant 45.000 personnes, ce qui représente 50% de la capacité maximale du stade londonien. Pour les demi-finales et la finale, la jauge doit s'élever à 74% de la capacité totale du stade, soit environ 60.000 supporters.

Pour Horst Seehofer, les stades doivent respecter le même critère qui a été imposé en Allemagne, une jauge à 20% dans les stades, soit environ 14.000 spectateurs. Pour Horst Seehofer, la règle des 20% devrait servir de "critère" pour toutes les autres rencontres. Un stade comme l'Allianz Arena, où joueront les Diables vendredi face à l'Italie, ne peut accueillir "que" 14.000 personnes à titre d'exemple. 

La chancelière Angela Merkel a plus d'une fois exprimé son inquiétude face aux risques posés par l'Euro pour la propagation du Delta et déploré l'absence de coordination au niveau européen sur les restrictions à imposer aux voyageurs venant de pays à risques.

En Allemagne, le variant Delta est responsable d'environ la moitié des nouvelles infections au Covid-19, selon des propos rapportés par les médias du président de l'institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI), Lothar Wieler.

Les cas de nouvelles infections ont néanmoins fortement diminué ces dernières semaines. Mardi, le RKI a fait état de 404 cas en 24 heures, alors que 54% des Allemands adultes ont reçu au moins une dose de vaccin dans le pays et 36% sont complètement immunisés.