Ces deux changements ont probablement permis à l’Angleterre de faire la différence. Exit Phil Foden et Mason Mount, Bukayo Saka et Jack Grealish ont été préférés. À raison puisqu’ils ont tous les deux été décisifs.

Saka, élu homme du match par l’UEFA à seulement 19 ans, avait les jambes en feu. Il a multiplié les sprints pour tenter de déséquilibrer la défense tchèque. C’est d’ailleurs lui qui amène le but de Sterling.

"Le manager m’a dit de m’exprimer, comme je l’ai fait pour mon club toute la saison", commente le jeune ailier d’Arsenal. "C’était un grand centre de Jack (Grealish) et Raheem (Sterling) était là pour le but. C’est important pour nous d’être à Wembley, nous avons beaucoup de confiance en jouant ici et les fans sont comme un homme supplémentaire pour nous. C’est un vrai coup de pouce pour nous."

La percussion de Saka et les mouvements de Grealish ont aussi permis à Kane et Sterling de s’illustrer. "Nous avons mieux gardé le ballon, nous avons bien trouvé les brèches et nous avons obtenu le résultat dont nous avions besoin", analyse Raheem Sterling. "Saka et Grealish sont très bien entrés dans les espaces, se sont retournés et sont montés sur le ballon et c’est génial d’avoir des joueurs autour de soi qui peuvent créer des buts."

L’autre satisfaction, c’est la défense centrale qui a gardé le zéro pour la troisième fois de suite dans le tournoi, comme l’Italie. C’est en partie grâce au retour d’Harry Maguire, de retour de blessure pour suppléer Tyrone Mings.

"Pouvons-nous encore mieux jouer ? Bien sûr que nous le pouvons", commente le défenseur de Manchester United. "Allons-nous nous améliorer ? Nous ferons tout pour parce que nous en sommes capables. Avoir trois clean-sheets, c’est déjà solide. Les fondamentaux sont là et maintenant nous devons faire le tri dans chaque partie de notre jeu. Je pense toujours que nous pouvons exploiter encore un peu plus de chacun de nous."