La Macédoine disputera son premier Euro. Slovaques, Hongrois et Écossais seront avec.

Nous y sommes enfin ! Vingt mois après les premières rencontres qualificatives, les 24 drapeaux qui seront accrochés dans les stades de l’Euro sont révélés. On connaissait déjà les 20 premiers pays qualifiés au sein des dix poules des éliminatoires. Il ne restait plus que quatre tickets à distribuer via les barrages. Et au terme des quatre finales, ce sont la Macédoine du Nord, la Hongrie, la Slovaquie et l’Écosse qui ont validé leur participation.

Pandev dans l’histoire

Il a suffi un seul but, inscrit en début de seconde période, à la Macédoine pour l’emporter sur la Géorgie (0-1). Comme un symbole, c’est son capitaine emblématique Goran Pandev qui s’est chargé d’offrir ce ticket pour l’Euro à sa nation. Il s’agira du tout premier grand tournoi de l’histoire du pays. Pandev and co rejoignent le groupe des Pays-Bas.

L’exploit hongrois

Après avoir créé la sensation à l’Euro 2016, les Islandais n’auront pas l’occasion de rééditer leur exploit. Certes, la sélection d’Erik Hamren a mené toute la rencontre en Hongrie. Mais la soirée a finalement viré au cauchemar.

Les Hongrois ont poussé pour égaliser durant toute la seconde période. Jusqu’à ce que les efforts payent, via Loïc Nego, à la 88eminute. Non-contente d’un partage synonyme de prolongations, la sélection magyare a tout donné pour finalement renverser les Islandais au bout du suspense (90e+2 : 2-1). La Hongrie file dans le groupe de la mort avec la France, l’Allemagne et le Portugal…

La Slovaquie s’arrache

Nul doute que les Slovaques ne seront désormais plus les bienvenus en Irlande. Que ça soit dans le Nord ou le Sud de l’île. Victorieuse de la République d’Irlande en demi-finale des barrages, la Slovaquie a remis le couvert face aux Nord-Irlandais. Mais il s’en est fallu de peu. Les Nord-Irlandais ont arraché les prolongations avant que la Slovaquie n’émerge (1-2).

L’échec de Mitrovic

La soirée a été encore plus longue et stressante du côté de Belgrade. Très longtemps aux commandes, l’équipe d’Écosse a été rejointe par la Serbie à la 90e minute (1-1). Les prolongations n’ont ensuite rien donné. Il a fallu un tir au bout manqué d’Aleksandar Mitrovic pour propulser l’Écosse à son premier Euro depuis 1996. Les Écossais rejoignent le groupe D de leurs voisins Anglais.