L'UEFA a repoussé à la fin de cette semaine la date limite à laquelle Munich (Allemagne), Bilbao (Espagne) et Dublin (Irlande) devaient soumettre leurs plans d'occupation de leur stade, a appris l'agence de presse allemande dpa peu après la conclusion d'une réunion du comité exécutif lundi. Cette information a été confirmée par Alexander Ceferin, le président de l'UEFA: "Nous avons repoussé notre décision finale jusqu'à vendredi", le temps d'une ultime consultation "avec les trois villes qui pourraient être exclues", a-t-il expliqué lors d'un point-presse.

Le tournoi doit se dérouler dans 12 villes, les neuf autres sites ayant déjà confirmé qu'un certains nombre de fans seront autorisés à entrer dans les stades. L'UEFA souhaite que les supporters soient autorisés à assister aux matches, mais ne retirera pas automatiquement les droits d'accueil d'une ville si cela n'est pas possible.

L'Euro doit s'ouvrir le 11 juin à Rome et se terminer le 11 juillet au stade de Wembley à Londres. Lundi, l'UEFA a également dû faire face aux retombées de l'annonce par 12 clubs de leur intention de former une Super League séparée. Cela a éclipsé ses projets de réforme de la Ligue des Champions qui devaient être entérinés lors de la réunion.