Euro 2020 Les Tricolores ont souffert pour s’imposer en Islande et reprendre la première place du groupe H.

La France, le Portugal, l’Angleterre, plusieurs grosses nations étaient à pied d’œuvre vendredi soir. Petit tour d’horizon de ces gros calibres qui ont vécu des fortunes diverses.

La France s’en sort dans la douleur

Privés de Kylian Mbappé, de Paul Pogba et de N’golo Kanté juste avant le coup d’envoi, les Tricolores ont souffert pour venir à bout d’une équipe islandaise accrocheuse et fidèle à son image. Il a fallu attendre un penalty (logique) transformé par Olivier Giroud à la 66e minute pour délivrer la France. Dans le même temps, la Turquie a dû attendre la 91e minute pour se défaire de l’Albanie (1-0) et garder la tête du groupe H à égalité avec les Tricolores.

Le Portugal retrouve des couleurs

Après un début de qualification compliqué et deux matchs nuls consécutifs (à domicile contre l’Ukraine et la Serbie), les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont repris leur marche en avant en enchaînant un troisième succès de suite. Dominateurs dès le coup d’envoi, les Lusitaniens n’ont pas éprouvé de grosses difficultés pour venir à bout du Luxembourg qui n’est cependant plus le petit Poucet d’antan. C’est Bernardo Silva qui a débloqué la marque juste après le premier quart d’heure. Ensuite, c’est l’inévitable Cristiano Ronaldo qui a fait mouche pour la 699e fois de sa carrière avant que Guedes ne ponctue la soirée sur un 3-0. Les Portugais pointent donc à la deuxième place du groupe derrière la surprenante équipe d’Ukraine qui s’est encore imposée (2-0) face à la Lituanie avec deux buts de l’ancien genkois Ruslan Malinovski.

L’Angleterre au tapis

Alors que les Three Lions tournaient à quatre goals par match, les joueurs de Gareth Southgate ont été surpris par la République tchèque. Pourtant, tout avait bien commencé pour les Anglais qui ont rapidement été mis aux commandes sur un penalty transformé par Harry Kane après cinq petites minutes de jeu. Des Anglais qui s’affichaient pour la première fois depuis 2006 avec deux joueurs qui n’évoluent pas en Pre mier League au coup d’envoi : Trippier et Sancho. Un détail pour les Tchèques qui n’en avaient cure puisque Brabec remettait tout le monde à égalité à la 9e minute. Les Three Lions ont été plutôt malmenés par les joueurs de Silhavy qui avaient d’ailleurs tenté leur chance au but une dizaine de fois au cours des 45 premières minutes ! En deuxième mi-temps, la physionomie de la rencontre ne changeait pas et ce qui devait arriver arriva : les locaux doublaient la marque à cinq minutes de la fin par Ondrasek (2-1). Rien de dramatique cependant pour les Anglais qui restent premiers de leur groupe à égalité avec leurs adversaires du soir.

Dans les autres matches de la soirée, Andorre s'est imposée 1-0 face à la Moldavie, le Monténégro et la Bulgarie ont fait match nul 0-0 et les Turcs se sont imposés sur le fil contre l'Albanie, grâce à un but chanceux de la tête de Tosun en toute fin de match (90e).