Battue par la Belgique (3-0) lors de son entrée en lice, son équipe doit réagir contre la Finlande, mercredi à Saint-Pétersbourg, sous peine d'être quasi éliminée de l'Euro. Le sélectionneur russe devra d'ailleurs probablement se passer des services de son joueur Yuri Zhirkov pour la suite du tournoi. "Tout est plus clair maintenant, après la Belgique", a répété l'entraîneur, sans évoquer la pression autour de la "Sbornaïa".

La sélection a subi de nombreuses critiques au pays après le revers contre les Belges, samedi à Saint-Pétersbourg, face auxquels elle a été trop peu dangereuse.

"La Russie est un grand pays, chacun a le droit d'exprimer son opinion. Nous avons aussi reçu beaucoup de messages de soutien. Il nous reste deux matches", a répondu le joueur Georgiy Dzhikiya.

Le match de Belgique a laissé des traces jusque dans l'effectif, avec la blessure du défenseur du Zenit Yuri Zhirkov. "Je crains qu'on l'ait perdu pour le reste du tournoi", a annoncé Cherchesov.

Le milieu de Monaco Aleksandr Golovin s'est également entraîné de manière "plus légère", a poursuivi le sélectionneur, sans en dire plus.

Du côté des bonnes nouvelles, le défenseur Fyodor Kudryashov, l'un des cadres de la "Sbornaïa" qui s'est blessé durant la préparation, a recommencé les séances avec le groupe.

Pour la deuxième journée du groupe B, la Russie doit battre la Finlande, victorieuse contre le Danemark à Copenhague (1-0), pour espérer continuer à rêver des 8es, assurés aux deux premiers du groupe et éventuellement au troisième, en fonction de son total de points.

La seule victoire de la Finlande contre la Russie remonte aux Jeux olympiques de 1912.