Le match : Le Portugal a longtemps cherché la faille

Les Lusitaniens ne sont pas parvenus à trouver la clé avant la 84e minute. Malgré une ultra-domination, les partenaires de Cristiano Ronaldo ont longtemps buté sur Gulacsi. Les 17 centres en première mi-temps, apportés par les latéraux portugais offensifs n'ont pas perturbé la défense magyar. Jota avait lancé la première offensive au bout de 200 secondes mais il trouvait déjà sur sa route le portier de Leipzig. Comme un résumé de la rencontre. Les hommes de Fernando Santos ont longtemps essayé de trouver la faille dans la défense hongroise mais les armes offensives, impulsées par Bruno Fernandes, Bernardo Silva et Cristiano Ronaldo n'ont pas suffi jusqu'à dix minutes de la fin. Pour son cinquième Euro, l'attaquant de la Juventus a beaucoup tenté mais il n'a pas trouvé la solution. La défense, un mélange d'expérience et de talent avec Pepe et Ruben Dias, n'a pas été embêté, pas plus que leur homologue hongrois qui ont réussi à garder un bloc compact tout au long de la rencontre excepté jusqu'à la fin. La charnière centrale, à trois têtes composée de Botake- Orban et Attila Szalai , est parvenu à endiguer les offensives des champions d'Europe en titre. L'entrée d'éléments frais comme Rafa Silva a réussi à bouleverser les choses. Les Hongrois ont finalement buté sur la force offensive adverse. En trois minutes, le Portugal a renversé la rencontre. Guerreiro a ouvert le score après une passe contrée de Rafa Silva. Ronaldo a, ensuite, assuré la victoire des siens, après un penalty obtenu par une intervention illicite d'Orban. Il s'est offert un doublé en fin de rencontre. Avec ces trois points, la Seleçao peut respirer.

L'homme du match : Cristiano Ronaldo

Il a longtemps été supplanté par Guerreiro, exemple type d'un latéral moderne qui apporte offensivement tout en offrant de la rigueur sur le plan défensif. L'ancien joueur de Lorient a débloqué la situation mais le joueur de la Juventus a encore réussi à se signaler en cinq minutes. Un penalty inscrit et une conclusion parfaite d'un service de Rafa Silva lui ont permis de changer les choses. A 36 ans, il parvient encore à envoyer un sérieux messages à l'Allemagne et la France, ses futurs adversaires.

Le chiffre : 106

Comme le nombre de buts internationaux inscrit par Ronaldo. L'Iranien a inscrit 109 buts avec sa sélection. L'ancien joueur du Real n'est plus qu'à 3 buts de ce record.