Le groupe D promet des rencontres palpitantes. Si l’Angleterre partira avec le costume de favori, ce statut (trop?) lourd à porter lui a déjà joué des tours par le passé. Dans sa foulée, la poule sera très équilibrée : ni la Croatie, ni la République tchèque, ni l’Ecosse ne fait figure d'oiseau pour le chat.

Les rencontres entre les équipes

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les adversaires se connaissent d’ores et déjà. L’Angleterre et la République tchèque ont en effet terminé respectivement première et deuxième du groupe A des qualifications. Les Anglais avaient infligé un cinglant 5-0 aux Tchèques pour entamer la campagne, même si ceux-ci avaient lavé l’affront au retour (victoire 2-1).

De son côté, l’Ecosse a affronté la République tchèque en Nations League, avec deux victoires à la clé pour la Tartan Army . Ces trois défaites pourraient avoir une influence sur le mental des Tchèques lors de cet UEFA Euro 2020.

Match entre l'Ecosse et la République Tchèque lors de la Ligue des Nations
L'Ecosse a battu deux fois la République tchèque lors de la dernière Nations League. © AFP

Quant à la Croatie, elle a laissé un souvenir amer aux Anglais, puisqu’elle les avait éliminés en demi-finale de la Coupe du monde 2018 (2-1). Il y aura donc de la revanche dans l’air pour le match d’ouverture du groupe D, qui opposera les deux équipes le 13 juin à Wembley.

La calendrier du groupe D

  • Dimanche 13 juin, 15h, à Londres : Angleterre - Croatie

  • Lundi 14 juin, 15h, à Glasgow : Ecosse - République Tchèque

  • Vendredi 18 juin, 18h, à Glasgow : Croatie - République Tchèque

  • Vendredi 18 juin, 21h, à Londres : Angleterre - Ecosse

  • Mardi 22 juin, 21h, à Londres : République Tchèque - Angleterre

  • Mardi 22 juin, 21h, à Glasgow : Croatie - Ecosse

Les joueurs-stars

Ce n’est un secret pour personne : l’équipe d'Angleterre comptera sur un Harry Kane en grande forme pour espérer remporter le championnat d’Europe. Le serial buteur anglais a planté 12 roses en 8 matches lors des qualifications. Raheem Sterling (8 buts en 8 matches) aura également la charge d’animer l’attaque anglaise. Au total, les Three Lions ont inscrit 37 buts pour seulement 8 encaissés lors des qualifications.

Harry Kane, lors du premier match des éliminatoires
12 buts en 8 matches : Harry Kane a une nouvelle fois fait très mal lors des qualifications. © AFP

Pour se qualifier, les Ecossais ont pu compter sur un John McGinn en pleine éclosion. Le milieu de terrain d’Aston Villa a inscrit 7 buts et délivré 2 passes décisives pour permettre à l’Ecosse de disputer son premier grand tournoi depuis 1998. Petit bémol : l’Ecosse n’est parvenue à conserver ses cages inviolées qu’à trois reprises lors des qualifications, dont deux matches contre Saint-Marin.

L'Ecossais John McGinn, milieu de terrain de la Tartan Army lors de la Coupe d'Europe des Nations
John McGinn est l'homme en forme chez les Ecossais. © AFP

La République tchèque misera davantage sur un collectif bien huilé et une organisation compacte. Ses 13 buts inscrits en qualification (contre 11 encaissés) l’ont été par 8 joueurs différents. Ses coéquipiers pourront compter sur un Tomas Soucek en grande forme. Le milieu de terrain sort d'une saison pleine du côté de West Ham.

Tomas Soucek, lors d'un match de la Coupe d'Europe
Tomas Soucek est l'un des piliers de cette équipe tchèque. © AFP

Avec un noyau globalement plus équilibré, la Croatie proposera également un football organisé et efficace. On ne présente plus les Modric, Perisic et autres Rebic qui auront à cœur de confirmer leur excellent tournoi de 2018. Mais à l’instar des Diables Rouges, cette génération dorée arrive elle aussi à la fin d’un cycle, avec plusieurs cadres ayant passé le cap de la trentaine (Modric, Rakitic, Perisic, Lovren, Vida, etc.).

Luka Modric lors d'un des matchs amicaux
L'animation du jeu dépendra une nouvelle fois de Luka Modric. © AFP

Le pronostic de la rédaction du groupe D lors de l'Euro 2021

Si elle parvient à s’imposer lors du match d’ouverture et à engranger la confiance, l’Angleterre devrait terminer en tête de la poule pour s’ouvrir le chemin vers les huitièmes de finale. Une défaite d'entrée pourrait à l'inverse crisper une équipe qui n'aura pas droit à l'erreur.

Si l’âge de ses cadres est pointé du doigt, la Croatie peut se targuer d’une solide expérience, un atout de choix lors des compétitions internationales. Battue en 2016 par le Portugal (vainqueur du tournoi) puis par la France en 2018, les Croates sont toujours une équipe dont il est difficile de se défaire. Derrière l’Angleterre, ils seront l’autre équipe attendue pour la suite de la compétition.

Mais attention : après 23 ans sans participer à un grand événement, les footballeurs écossais auront sans aucun doute à cœur de briller lors de cet Euro 2020. Ils joueront qui plus est deux fois à Glasgow, où le soutien des supporters pourrait aider la Tartan Army à se sublimer et, qui sait, à arracher un ticket pour la suite du tournoi.

Confrontation sur la pelouse lors de l'Euro 1996 lors des phases finales
Lors de l'Euro 1996 organisé en Angleterre, la République tchèque avait été battue en finale par l'Allemagne. © IMAGO

Enfin, la République tchèque et son organisation ont donné du fil à retordre aux Anglais en qualification (et à la Belgique en Nations League). Son bloc compact sera difficile à percer. Si le pays ne possède plus sa superbe d'antan, il est le seul pays du groupe D a avoir déjà remporté un Euro. En 1976, la Tchécoslovaquie (à l’époque) avait triomphé en battant l’Allemagne de l’Ouest. La République tchèque avait également atteint la finale en 1996 (battue par… l’Allemagne) et le stade des demi-finales en 2004. Et si cet Euro 2021 marquait le retour des Tchèques sur le devant de la scène du football ?

>> Découvrez les autres groupes de l'Euro 2021