Nettement plus déterminés et précis dans leurs gestes, les Autrichiens ont largement dominé la première période. Baumgartner a devancé Zabarnyi pour toucher de la pointe du pied le corner d’Alaba et ouvrir la marque, à la 21e minute de jeu. Dans la foulée, les Ukrainiens ont failli égaliser mais la frappe de Shaparenko a été détournée par Bachmann. Yarmolenko n’a pas su profiter du second ballon. Juste avant la pause, Arnautovic a eu l’occasion d’alourdir la marque, grâce à un très bon service de Schöpf, mais son intérieur du pied gauche est passé complètement à côté de l’objectif.

Au retour des vestiaires, l’intensité a baissé entre deux équipes qui paraissaient fatiguées. La bande à Arnautovic a bien eu quelques possibilités, mais sans inquiéter Buschan, le portier ukrainien.

A trois minutes de la fin, Yaremchuk a tenté sa chance dans un angle assez fermé, sans parvenir à cadrer. La dernière action d’un match finalement assez pauvre en qualité, qui a permis aux Autrichiens de terminer cette phase à la deuxième place et donc de se qualifier directement pour les huitièmes de finale. Pour les Ukrainiens, il faudra donc attendre les autres résultats et espérer faire partie des meilleurs troisièmes. 

L’homme du match : Soirée contrastée pour l’Autrichien Baumgartner. Il a bien inscrit le but de la victoire en première période, mais a dû céder sa place à la demi-heure de jeu. Avant de tromper Buschan, sa tête avait cogné celle de Zabarny. Et il ne s’est jamais vraiment remis de ce duel. Sonné, il a regardé les débats depuis la tribune.

Le chiffre : Cela faisait 39 ans que l’Autriche n’avait plus passé le premier tour d’un grand tournoi international. La dernière fois, c’était en 1982, lors de la Coupe du monde en Espagne.

Revivez les derniers matchs du Groupe C: