Raheem Sterling a de nouveau réclamé un penalty, ce dimanche. C'était en début de deuxième mi-temps mais M. Kuipers n'a pas bronché. Une décision justifiée, selon notre consultant arbitrage Laurent Colemonts: "Comme j'ai pu le dire à plusieurs reprises durant le tournoi, on peut accepter les deux décisions ici. Et que le penalty soit sifflé ou non, le VAR n'a pas à intervenir car il n'y a pas d'erreur claire de l'arbitre. Dans ce cas, il y a bien contact entre Bonucci et Sterling mais c'est léger et il n'y a pas vraiment d'intention de la part de l'Italien d'arrêter fautivement l'Anglais. Je dirais quand même qu'il y avait plus de raisons de siffler ici qu'en demi-finale mais cela prouve qu'il y a encore un peu de place à l'interprétation de l'arbitre. Heureusement, sinon on en viendrait à un arbitrage robotisé à 100% et on nous enlèverait l'essence même du football. Déjà qu'on l'a un peu perdue, sur les hors-jeu notamment..."

Et notre consultant de conclure: "Sans la polémique née du penalty en demi-finale, Sterling aurait peut-être obtenu celui-ci."