Le match : la forteresse de Wembley

De l’intensité, énormément de duels, de la tension et une grosse dose de suspense au milieu d’un stade garni d’un public bouillant… le choc de ces huitièmes de finale entre l’Angleterre et l’Allemagne a tenu toutes ses promesses. Dès l’entre-deux initial, les deux équipes ont donné le ton d’un véritable combat de 90 minutes.

Raheem Sterling a été le premier à se mettre en évidence avec une superbe frappe enroulée repoussée par une belle détente de Neuer (16e). La réaction allemand est arrivé à la 32e minute avec une incursion de Werner qui a nécessité une belle sortie de Pickford. Les Anglais auraient aussi pu ouvrir le score juste avant la pause sans un bon retour de Hümmmels devant Kane après une percée de Sterling (45e +1).

Au retour des vestiaires, c’est l’Allemagne qui s’est montrée la plus dangereux avec une reprise puissante de Havertz à l’entrée du grand rectangle, détournée par la parade de Pickford. L’intensité, déjà grande, est encore montée d’un cran en fin de match avec la montée de Jack Grealish et surtout l’ouverture du score de Sterling au bout d’une splendide action collective et un bel assist de Shaw (77e : 1-0).

Quelques minutes plus tard, Thomas Müller manque l’égalisation après un face-à-face avec Pickford (81e). En revanche, Harry Kane ne s’est pas raté au moment de reprendre l’excellent centre de Grealish pour doubler le score (86e).

Si Sterling, Kane et Grealish ont répondu aux attentes, il est important de souligner l’énorme boulot du quintet défensif du 3-4-3 de Gareth Southgate. Avec une mention particulière pour John Stones qui a été particulièrement précieux sur de nombreux ballons dangereux. De quoi permettre aux Three Lions de maintenir leur cage inviolée dans cet Euro (4 buts marqués, 0 encaissé). Aucune autre équipe ne peut en dire autant. La forteresse de Wembley devra désormais se déplacer à Rome pour tenter de faire tomber l’Ukraine ou la Suède avant de revenir à Wembler pour la demi-finale… et plus si affinités.

L’homme-clé : Jack Grealish

Longtemps attendu par le public de Wembley, Jack Grealish est finalement monté à la 69e minute pour jouer le rôle d’ouvre-bouteille du champagne. Six minutes plus tard, il participe au 1-0 avec un pré-assist en glissant parfaitement le ballon à Shaw qui a ensuite trouvé Sterling. C’est ensuite ce même Grealish qui trouve Harry Kane à la 86e minute pour tuer le match.

Le chiffre : 15

Raheem Sterling n’a pas toujours connu la gloire avec les Three Lions. Il n’avait marqué que deux petits buts lors de ses 45 premières sélections. Mais il s’est ensuite réveillé. Il vient d’inscrire 15 buts lors de ses 20 dernières apparitions.

Dans l’histoire : une première depuis 1975

C’est la fin de la belle série de la Mannschaft à Wembley. L’Allemagne était invaincue lors de ses sept derniers matchs contre l’Angleterre dans ce stade mythique de Londres. La dernière victoire anglaise remontait à 1975.

Revivez la rencontre: