Les deux formations occupent la deuxième place du groupe A, derrière l’Italie mais devant la Turquie.

Le match

Malgré la tête croisée de Moore et la belle parade de Sommer, ce sont bien les Suisses qui ont dominé la première période. Schär a failli donner l’avance à son équipe d’une Madjer plutôt surprenante, suite à un corner, puis Seferovic était en position idéale pour ouvrir le score, juste avant la mi-temps. Dix minutes après la pause, Embolo a alerté Ward, du pied, avant de le tromper sur le corner qui a suivi, de la tête. Un avantage au score mérité.

Sans se précipiter, les Gallois ont petit à petit pris le dessus sur leurs adversaires, avec de multiples ballons joués dans le rectangle. A quinze minutes de la fin, l’avant britannique a parfaitement coupé la trajectoire du centre de Morrell pour remettre les deux équipes à égalité.
Les Helvètes pourront nourrir des regrets vu les soixante bonnes minutes proposées et la mauvaise gestion de leur avantage au marquoir.

Le joueur

La grande spécialité des tournois internationaux, c’est de mettre à l’honneur des joueurs inconnus du grand public. Ce samedi après-midi, l’un des éléments à s’être mis en évidence, c’était Kieffer Moore. L’attaquant gallois s’est créé les deux plus grosses occasions de son équipe, composée de stars comme Gale et Ramsey, alors qu’à 28 ans il ne possède même pas encore dix sélections avec le Pays de Galles.

Le fait de match

A la 66e minute de jeu, l’entraîneur Vladimir Petkovic a décidé de sortir Shaqiri pour Zakaria. Des muscles, à la place de la vista et de la technique du petit meneur de jeu. Un choix perdant puisque les Helvètes ont perdu le contrôle de la rencontre et ont laissé les locaux dominer les débats.