Résumé de la rencontre :

Rencontre ouverte et agréable entre deux équipes qui devaient absolument s’imposer. Et ce sont les Gallois qui ont obtenu les meilleures possibilités en première mi-temps. Après avoir loupé l’ouverture du score à deux reprises, Ramsey a enfin profité du troisième bon service de Gareth Bale pour tromper Çakir, le portier adverse, à la 42e minute de jeu.

Dans le camp turc, Yilmaz a vu sa frappe repoussée par un défenseur (9e). Idem pour les têtes de Ayhan et Söyüncü, suite à des corners. Un bilan très faible durant le premier acte.

Ils ont appuyé sur l’accélérateur après la pause. A la 54e minute de jeu, Burak Yilmaz, le capitaine turc, a vu le ballon rebondir devant lui dans le petit rectangle adverse. Il a tenté une reprise de volée acrobatique, qu’il n’a pas cadrée. Les Dragons ont ensuite eu la balle du Break. Gareth Bale a provoqué un penalty à l’heure de jeu, qu’il a balancé dans les nuages.

A cinq minutes du terme, Demiral s’est élevé plus haut que tout le monde mais sa tête a été repoussée par Ward. C’est finalement Roberts qui a assuré la victoire britannique dans les arrêts de jeu. Un score finalement très logique.

L’homme du match :

Auteur de trois superbes ouvertures, Gareth Bale a bien profité des espaces dans l’entrejeu pour servir Aaron Ramsey. Trois passes dans le dos de la défense, mais une seule a terminé au fond. Il s’est ensuite loupé sur le penalty qu’il avait lui-même provoqué, avant d’alerter encore le portier turc dans les arrêts de jeu et d’offrir le but du break à Roberts.

Les conséquences :

Après le bon point arraché contre les Suisses, les Gallois sont pour ainsi dire qualifiés pour le tour suivant de cet Euro 2020. De son côté, les Turcs sont tout proche de la sortie. Ils seront obligés de l’emporter face aux Suisses lors de la dernière journée, ce dimanche, sans être certain que ce soit suffisant pour sauver sa peau.