Si la logique sportive est respectée, les Azzurri pourraient affronter la Belgique en quart de finale. Mais un duel avec les Diables rouges ou un autre favori au titre comme la France (éventuellement en demi-finale) ne fait pas peur à Federico Chiesa. "Si vous voulez aller loin, vous devez jouer contre des pays comme ceux-là et c'est ce que nous voulons faire", a-t-il déclaré au camp de base italien à Florence vendredi. "Nous voulons voir à quel niveau nous sommes vraiment aujourd'hui."

Dans le groupe A, l'Italie s'est imposée 3-0 face à la Turquie et à la Suisse, avec à chaque fois des montées au jeu de Chiesa. Dimanche, un autre duel attend les Italiens face au Pays de Galles.

"Le grand rêve de cette équipe est de remporter le titre", a poursuivi l'ailier de 23 ans de la Juventus. "L'ambiance dans ce groupe est excellente et l'enthousiasme est grand. Cela se manifeste également sur le terrain."

Le Pays de Galles, qui avec 4 sur 6 peut également espérer terminer en tête du groupe, fait dire à Chiesa qu'il s'agit d'"une équipe difficile, qui voudra se battre contre nous". On ne sait pas encore si l'Italien sera titularisé. "Tout le monde doit être prêt. Le coach a besoin de nous tous. Tout le monde est important pour atteindre notre objectif."

Il est possible que l'Italie joue contre Bale et ses coéquipiers avec un brassard noir à la suite du décès de Giampiero Boniperti, une légende de la Juventus décédée à 92 ans et qui a joué 38 fois pour l'Italie.

"Au nom de toute l'équipe, je voudrais adresser mes condoléances à la famille. Nous avons perdu une icône du football italien", a conclu Chiesa.