Certains y ont vu une grande marque de respect envers Bugakyo Saka, qui venait de rater son tir au but. D'autres parlaient plutôt de l'arrogance du futur joueur du PSG. Il n'en était rien. "Je n'ai pas exulté immédiatement parce que je n'avais pas compris que nous avions gagné", a expliqué l'Italien de 22 ans.

Sans doute trop concentré sur sa séance, il n'avait pas calculé que son arrêt serait synonyme de titre de champion d'Europe. "Je m'en suis rendu compte en voyant mes équipiers courir vers moi", a-t-il ajouté.

Tant pis pour tous les photographes qui espéraient capter l'euphorie de "Gigio" dans la seconde qui a suivi son ultime parade du tournoi.