Ca devait être une formalité et le déplacement en Lituanie, la lanterne rouge du groupe H des qualifications avec 0 point marqué en sept matches, l'a bien été pour les Red Flames qui n'avaient pas d'autres choix que de gagner cet avant-dernier match de la campagne qualificative si elles voulaient encore croire à un ticket direct pour l'Angleterre et l'Euro 2022.

Face à une nation pointée au delà de la 100e place mondiale, les joueuses de Ives Serneels n'ont pas mis longtemps avant de montrer leurs intentions.

S'il a fallu attendre la 12e minute pour voir Wullaert faire sauter le verrou sur un magnifique coup franc direct des 20 mètres que la capitaine conclut avec l'intérieur du pied droit, les Belges comptaient déjà quatre tirs (dont deux cadrés) à leur actif. De quoi mettre la pression sur une équipe lituanienne au niveau technique bien plus faible.

Cette ouverture du score a alors mis les Red Flames sur du velours et gonflé le capital confiance après la défaite 2-1 en Suisse, devenue leader du groupe, en septembre.

Remplaçante de Nicky Evrard, Odeurs n'a eu de cesse d'encourager ses équipières même si avec sa défense elle n'a rien eu à faire en première période, les seuls ballons touchés ne l'étaient que par volonté de reconstruire par l'arrière plutôt que par de réelles velléités offensives adverses.

Avec une Missipo infatigable à la récupération et à la relance, une De Caigny toujours aussi impressionnante en zone de conclusion de part sa présence dans le rectangle, une Wullaert aussi précieuse à chaque action, pour ne citer que ces trois joueuses, la Belgique n'a pas lésiné sur les efforts pour marquer les esprits.

Avec un marquoir qui indiquait 0-5 à la pause et en supériorité numérique dès la fin de la première période, la Belgique a utilisé la 2e période pour confirmer sa domination et préparer déjà la finale de ce groupe H contre la Suisse même si face à une équipe aussi faible, mais avec une keeper un peu plus présente dans ses interventions avant le 3e but de De Caigny (55e), il est difficile de tirer de grands enseignements.

Les Red Flames ont tenu leur rang et le 1er décembre, la victoire enverra la Belgique pour un deuxième Euro d'affilée (les premiers des neuf groupes et les trois meilleurs deuxièmes sont qualifiés directement). Avec la victoire de la Suisse contre la Roumanie, les positions restent inchangées, la Belgique accusant un point de retard sur la Suisse à un match de la fin des qualifications. 



Technique

Lituanie: Seskute; Mikutaité, Liuzinaité, Gedgaudaité, Neverdauskaité (28e Rogačiova), Ruzguté; Vaiciulaityté (46e Piesliakaitė), Vaitukaityté, Gaileviciuté (78e Kyžaitė), Lazdauskaité, Jonusaité (67e Sarkanaitė).

Belgique: Odeurs, Philtjens (70e Jaques), Deneve (62e Minnaert), Biesmans, Deloose; Vanhaevermaet (70e Vanmechelen), De Caigny, Dhont (62e Vande Velde), Cayman (77e Teulings), Missipo, Wullaert.

Arbitre: Me Lehtovaara.

Avertissements: Liužinaitė

Exclusion: 45e + 2 Liužinaitė (2 j.)

Les buts: 12e Wullaert (0-1); 14e Liužinaitė csc (0-2), 22e Gedgaudaitė csc (0-3), 30e, 39e et 55e De Caigny (0-4, 0-5, 0-6), 68e et 82e Wullaert (0-7, 0-8), 84e Minnaert (0-9)