Fellaini a égalisé pour les Toffees à BATE (1-2)

BRUXELLES Après deux rencontres en Europa League , Everton totalise un joli six points sur six dans le Groupe I. En déplacement à Minsk, face au BATE Borisov, les hommes de David Moyes se sont imposés 1-2.

Ce sont pourtant les Biélorusses qui ont ouvert le score. Likhtarovich, d'une frappe du pied droit, mettait Borisov aux commandes dès la 16e minute (1-0). À la reprise, les visités semblaient contrôler la situation, avant que Marouane Fellaini, de près, ne trompe la vigilance de Veremko à la 68e (1-1). Neuf minutes plus tard, Tim Cahill, le compère de notre Diable Rouge dans l'entrejeu britannique, offrait les trois points aux Toffees (1-2).

Everton profite de la défaite de Benfica pour s'isoler seul en tête du classement. Les Portugais se sont inclinés 1-0 sur la pelouse de l'AEK Athènes. Les Grecs ont trouvé l'ouverture à la 43e minute via un heading de Majstorovic (1-0). Il s'agit d'un joli sursaut d'orgueil puisque les Hellènes s'étaient largement inclinés (4-0) à Goodison Park lors de la journée inaugurale.

L'un des cartons de la soirée est à mettre à l'actif de la Lazio de Rome. Dans le Groupe G, les Laziali, en déplacement au Levski Sofia, ont littéralement corrigé les Bulgares (0-4). Une vraie leçon de réalisme quand on sait que les deux équipes ont totalisé le même nombre de tirs (neuf chacun).

Mais hier soir, ce sont bien les Lillois qui se sont montré les plus efficaces devant le but. Les Nordistes ont enfilé les roses au Slavia Prague (victoire 1-5). Eden Hazard a disputé l'intégralité de la rencontre. A noter que le marquoir indiquait encore un but partout à 20 minutes de la fin.

Dans le Groupe D, Brian Vandenbussche (titulaire) et Heerenveen ont été tenus en échec sur la pelouse de Ventspils (0-0). Enfin, dans le Groupe K, le PSV a écarté Cluj (1-0). Remplaçant, Timmy Simons est monté au jeu à dix minutes du terme.



© La Dernière Heure 2009