Dessers, le joker "trop gentil" de Feyenoord devenu bourreau de l'OM

Malgré un caractère parfois "trop gentil", l'attaquant du Feyenoord Rotterdam Cyriel Dessers est le prototype du joker de fin de match, bourreau de l'OM en demi-finale aller de Ligue Europa Conférence (3-2) et atout précieux pour la seconde manche jeudi à Marseille (21h00).

AFP
Dessers, le joker "trop gentil" de Feyenoord devenu bourreau de l'OM
©AFP

Quel paradoxe ! Dessers (27 ans) ne compte que 42% de temps de jeu cette saison avec les "Trots van Zuid" (la "Fierté du Sud" des Pays-Bas, NDLR), mais l'attaquant belgo-nigérian en est l'un des joueurs les plus efficaces, au point d'être l'actuel meilleur buteur de la C4: 10 buts (en 11 apparitions).

En Eredivisie, le championnat des Pays-Bas, c'est une autre histoire. Dessers ne totalise que six buts en vingt-quatre (bouts de) matches.

Et pourtant, le natif de Tongres en Belgique est devenu ces dernières semaines le chouchou des supporters du Feyenoord, quartier populaire et multiculturel de l'un des plus grands ports du monde.

A tel point que ces derniers jours, un supporter a lancé une campagne de financement participatif pour récolter des fonds pour lever l'option d'achat du joueur fixée à quatre millions d'euros.

En quelques jours, depuis lundi dernier, plus de 50 000 euros de dons ont déjà été promis, selon le journal Algemeen Dagblad, avec l'objectif d'atteindre le cap du million.

Car Dessers n'appartient pas à Feyennord. Il n'y est que prêté par le club belge de Genk qui compte bien récupérer l'attaquant en fin de saison.

Avant de crever l'écran sur la (troisième) scène européenne, Dessers a bourlingué dans des cercles de seconde zone en Belgique et au Pays-Bas. Leuven, Lokeren, Breda, Utrecht, Almelo puis Genk avec des statistiques (54 buts en 121 matches) honorables mais sans pour autant attirer les recruteurs.

"C'est un joyau pour un vestiaire"

Cette saison avec Feyenoord a donc tout de la belle histoire et pourrait constituer un tournant pour ce jeune homme souriant, sans histoire, "extrêmement empathique", selon la légende du club Dirk Kuyt qui qualifie aussi l'international du Nigéria (1 sélection remontant à 2020 face à la Tunisie) de "trop gentil".

A l'aller face à l'OM, un pointu génial et opportuniste sur une remise-talonnade de son partenaire colombien Sinisterra lui a permis de conclure l'affaire à l'avantage des Néerlandais (3-2).

"Un joueur comme Cyriel est un joyau pour un vestiaire, expliquait récemment le Belge Thomas Chatelle, ex-joueur de Genk. Sa personnalité toujours positive, est bénéfique pour un groupe, notamment auprès des jeunes".

"Dessers montre maintenant qu'il peut aussi faire la différence au niveau européen. C'est un joueur complet: athlétique, il peut jouer dos au but et est très habile des pieds pour jouer en combinaisons. C'est aussi un joueur toujours à l'écoute et capable de s'adapter à plusieurs systèmes", a analysé son entraîneur Arne Slot après le match aller face aux Marseillais.

"Son seul tort est sans doute d'être bon partout mais de ne pas avoir de véritable grand point fort, qui lui permettrait de surpasser ses concurrents. C'est un garçon très tourné vers l'esprit d'équipe: il ne se plaint jamais et n'est sans doute pas assez égoïste. Cela joue contre lui. Il a cette étiquette de joker à la mentalité exemplaire", ajoutait Thomas Chatelle.

Joker désigné, tant en championnat qu'en Europe, le porteur du numéro 33 n'a reçu ses galons de titulaire que depuis la mi-mars !

Ce qui en dit long sur sa mentalité exemplaire puisqu'il n'a jamais baissé les bras. Et ce n'est certainement pas jeudi face à l'OM que sa motivation baissera d'un cran.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be