Sur les réseaux sociaux, l'ancien élément de Bilbao et de Manchester United a dénoncé les pratiques de cette Super League européenne. Précisons que son club, le PSG, ne fait pour le moment pas partie des "clubs fondateurs" de cette Super League, à l'instar des clubs allemands comme le Bayern Munich et le Borussia Dortmund. Le champion de France reste jusqu'à preuve du contraire fidèle à l'UEFA.

"Je suis tombé amoureux du football populaire, le football des fans, avec le rêve de voir l'équipe de mon coeur s'opposer aux meilleurs", écrit l'Espagnol sur les réseaux sociaux. "Si cette Super League européenne voit le jour, ces rêves sont terminés. Les illusions des supporters qui ne font pas partie des géants, qui ne peuvent pas gagner sur le terrain dans les meilleures compétitions, seront finies. J'aime le football et je ne peux pas rester silencieux face à ceci. Je crois en une Ligue des Champions améliorée, mais pas dans le fait que les riches volent ce que le peuple a créé, qui n'est autre que le plus beau sport du monde."


Dans la foulée, c'est Mesut Özil qui s'est exprimé sur les réseaux sociaux pour faire part de son désaccord. "Les enfants grandissent en rêvant de gagner la Coupe du Monde ou la Ligue des Champions, pas la Super League. Le plaisir des grands matches vient du fait qu'ils n'ont lieu qu'une ou deux fois par an, pas toutes les semaines... Vraiment difficile à comprendre pour tous les fans de football..."


Luis Figo: "Tragique"

Ancien joueur du Real Madrid et du Barça, Luis Figo rejette lui aussi vigoureusement ce projet. "Cette 'Super League' est tout sauf 'Super'. Cette décision cupide et insensible serait un désastre pour nos jeunes footballeurs, pour le football féminin, et pour la communauté du football au sens large, uniquement pour servir les intérêts des propriétaires, qui ont arrêté de se soucier des fans depuis longtemps, avec un mépris total pour le mérite sportif. Tragique", a commenté le Ballon d'Or 2000.

"Je dirais que c'est une mauvaise idée", a de son côté commenté Arsène Wenger, auprès de TalkSport. "Le football doit rester uni, c'est la chose la plus importante. Il est basé sur le mérite sportif, et sur le respect de l'histoire construite par le football européen. Je pense personnellement que cette idée n'ira pas loin. (…) Il y a une idée dangereuse derrière ceci et c'est une grande menace pour la Premier League."

Quant à Hansi Flick, il semble partager l'avis de ses collègues. "Je suis concentré sur d'autres sujets mais je peux dire que la Super League ne sera pas une bonne chose pour le football européen", a brièvement commenté le futur ex-entraîneur du Bayern Munich en conférence de presse.