van der Wiel: "Nous pouvons gagner la Ligue des Champions"

Gregory van der Wiel fait son trou au PSG. Il ne se souvient toutefois pas bien de ses précédentes confrontations avec les Mauves.

Interview > Romain Van der Pluym (avec HNB)
van der Wiel: "Nous pouvons gagner la Ligue des Champions"
©Photonews

Débarqué l’an dernier en provenance de l’Ajax Amsterdam, Gregory van der Wiel a mis une saison à trouver sa place en tant que latéral droit dans un effectif de stars. Loin d’être un quidam, il avait d’ailleurs fait tourner Anderlecht en bourrique en 2011.

"En fait, je ne me souviens plus trop bien de ces rencontres. Je pense que j’avais un petit joueur africain (NdlR : Boussoufa) face à moi. Lukaku m’avait marqué tant il était déjà impressionnant. Suarez ? Je ne m’en rappelle plus."

Gregory, que peut attendre Anderlecht face au PSG ? 


"Les Mauves sont dans une moins bonne période et nous sommes en forme. Nous possédons une pléthore de joueurs de classe mondiale, des ambitions et une équipe qui tourne. Nous voulons montrer cela à chaque match quel que soit l’adversaire." 

L’an passé vous avez atteint les quarts de finale de la C1... 

"Et maintenant nous pouvons l’emporter." 

Ce fut difficile pour vous de quitter l’Ajax pour le PSG ? 

"Le changement était énorme car il s’agissait de ma première aventure hors des Pays-Bas. Le style change également. À Amsterdam, nous nous basions sur un jeu de position construit tandis qu’à Paris, nous évoluons de manière plus directe, plus rapide." 

Qu’avez-vous pensé à votre arrivée ? 

"J’étais très excité car le club avait un projet formidable. Désormais Monaco est dans la même lignée, à nous d’être plus forts qu’eux." 

Vous avez été formé à l’Ajax, vous y avez côtoyé John van den Brom ? 

"Il n’a jamais été mon coach, on se croisait et on se saluait poliment. Anderlecht est une bonne étape pour lui, c’était un formateur très doué à l’Ajax. Il aligne des jeunes qui osent jouer au football et c’est remarquable." 

Vous avez récemment été rappelé avec votre sélection nationale… 

"J’aimerais faire partie du groupe qui ira à la Coupe du Monde. Peut-être y rencontrerons-nous la Belgique… J’ai évolué avec Vertonghen, Alderweireld et Vermaelen." 

Pourquoi ne pas rêver d’une finale face aux Belges ? 

"Espérons déjà que les deux nations aillent loin, mais pour le moment seul le match face à Anderlecht importe."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be