Mertens séduit enfin l'Italie

Dries Mertens a régalé sur la pelouse de Marseille. Ce mercredi matin, les éloges pleuvent dans une Gazzetta qui découvre enfin le vrai potentiel du détonateur belge.

G.Ga.
Mertens séduit enfin l'Italie
©AFP

Confiné au banc de touche plus souvent qu'à son tour depuis son arrivée dans la Botte, Dries Mertens était rarement convaincant lors de ses rares apparitions sous la vareuse azurée des Partenopei. Mais ça, c'était avant ce mardi soir.


Sur la pelouse du Stade Vélodrome, Dries Mertens a régalé, multipliant les provocations balle au pied et les caviars pour ses attaquants. Préféré à Lorenzo Insigne, il a séduit les tifosi, mais aussi la toujours exigeante Gazzetta dello Sport, qui lui a octroyé un excellent 7,5 pour sa prestation européenne, assorti de l'élogieux commentaire suivant: "Il n'a pas marqué, mais il a été le coup gagnant de Benitez. Il a semé la panique dans l'équipe adverse: les assists les plus intéressants du match sont partis de ses pieds."

Les éloges continuent de pleuvoir dans le résumé de la rencontre signé Fabio Bianchi, envoyé spécial du quotidien rose sur la Côte d'Azur. "Naples retourne à la maison avec quelques certitudes de plus, qui sont aussi arrivées du banc. Mertens, la recrue la moins utilisée, a joué une partition."

Vous en voulez encore? Alessio d'Urso, autre journaliste de la Gazzetta, passe le récital de l'ailier belge au peigne fin. Les stats? 51 ballons joués (18 perdus), 27 passes dont une décisive, 3 centres et 6 ballons récupérés. de quoi faire de lui "le héros de la soirée" et "le patron incontesté du flanc gauche au cours d'une nuit qui a vu les flancs napolitains hausser le ton."

Enfin, le quotidien sportif le plus célèbre de la Botte célèbre l'assist de l'ancien détonateur du PSV, une talonnade qui a permis à Zapata de déposer sa carte de visite sur la scène européenne d'une frappe enroulée au second poteau qui n'a laissé aucune chance à Mandanda. Avant cela, Dries avait également offert un amour d'assist à Armero qui n'avait plus qu'à conclure. Le numéro 14 des Partenopei a visiblement un truc avec les Colombiens. Une façon de montrer à Marc Wilmots qu'il est temps qu'il reçoive une nouvelle fois sa chance en amical le mois prochain?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be