L’Uefa n’a plus le choix : elle doit frapper vite et fort

Un commentaire signé Jonathan Lange.

L’Uefa n’a plus le choix : elle doit frapper vite et fort
©DR/AFP
Ils s’appellent Achille, Sebastian, Okan, Ovidiu, Kylian, Demba ou Presnel. Tous ont été au cœur d’une soirée qui a marqué les esprits. De cette nuit qui doit provoquer un basculement. Parce qu’il doit y avoir un avant et un après ce 8 décembre 2020. Cette date...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité