Ligue des champions: le Barça est éliminé, Lille et Salzbourg qualifiés

Le FC Barcelone est éliminé de la Champions League.

La mission était impossible : le FC Barcelone a encore été balayé 3-0 par le Bayern à Munich mercredi pour la dernière journée de la Ligue des champions, et se retrouve éliminé dès la phase de groupes de C1 pour la première fois depuis 20 ans.

Les Catalans voulaient "écrire l'histoire" et arracher leur ticket pour les 8es de finale sur le terrain de l'ogre munichois, qui ne s'est plus incliné chez lui en phase de groupes de C1 depuis huit ans, mais la marche était trop haute. Ils devront donc continuer leur parcours continental en Ligue Europa, qu'ils rejoindront en 16es de finale.

Alors qu'en parallèle, le Benfica Lisbonne s'est qualifié en se défaisant du Dynamo Kiev 2-0, le Barça a encore sombré en Bavière, trois mois après le 3-0 encaissé au Camp Nou et un an et demi après le terrible 8-2 infligé par les Munichois aux Catalans à Lisbonne.

Bijou de Sané

Les hommes de Xavi ont encaissé un premier but de Thomas Müller, qui a signé une tête lobée à la reprise d'un centre de Robert Lewandowski (34e). Puis un deuxième, un bijou de Leroy Sané (42e), qui a armé une lourde frappe des 30 mètres que Marc-André Ter Stegen n'a pu stopper juste avant la pause (43e). Et un troisième, à la 62e minute, par Jamal Musiala, servi par Alphonso Davies, qui a auparavant effacé Ronald Araujo sur son côté gauche.

Le Barça, impuissant, n'a jamais réussi à mettre en danger le bloc de Julian Nagelsmann, déjà assuré de sa qualification comme premier du groupe E. Même l'ailier français Ousmane Dembélé, enfin titulaire après s'être débarrassé de ses pépins physiques et qui représentait la seule once d'espoir côté blaugrana, n'a pas réussi à alerter Manuel Neuer.

Résultat : c'est la première fois que le Barça ne figurera pas parmi les 16 formations qualifiées en 8es de finale de la Ligue des champions depuis 2003-2004, année où il ne s'était pas qualifié pour la C1 après avoir fini 6e de Liga.

Pire: cela faisait plus de 20 ans que le club catalan n'avait pas été éliminé dès la phase de groupes. La dernière fois, c'était au début du millénaire, lors de la saison 2000-2001: les Catalans avaient fini 3es du groupe H derrière l'AC Milan et Leeds.

Müller, top 10

Au contraire, dans son stade à huis clos en raison de la situation sanitaire, le Bayern a encore déroulé, enchaînant un 6e succès en 6 matches et scellant une phase de poules parfaite, avec 22 buts marqués.

Si c'est le premier match où Lewandowski est resté muet cette saison en C1, Thomas Müller, lui, s'est illustré : sa tête piquée lui a permis d'atteindre la barre des 50 buts marqués en C1, et de faire une entrée fracassante dans le top dix des meilleurs buteurs de l'histoire de la reine des compétitions européennes, devant le Madrilène Alfredo di Stéfano (49 buts) et à une réalisation du Français Thierry Henry (8e avec 51 buts).

Et le score aurait pu encore plus lourd : le Bayern a manqué plusieurs occasions nettes, à l'image de l'offrande faite par Musiala à Müller à la 18e minute ou de la reprise ratée de Lewandowski au-devant de Ter Stegen à la 28e minute.

Pour Xavi, la situation se corse : l'entraîneur catalan revenu au club en novembre devra trouver les mots pour surmonter cette nouvelle désillusion, et sera en plus privé pour quelques temps du latéral gauche Jordi Alba, touché à la cuisse droite et qui a cédé sa place dès la 30e minute à Oscar Mingueza mercredi soir.

Atalanta-Villarreal reporté

Qui prendra le train avec Manchester United, assuré de terminer premier avant même son match nul 1-1 à Berne contre les Young Boys? La réponse ne sera connue que jeudi puisque le match entre l'Atalanta et Villarreal, concurrents pour la deuxième place du groupe F, a été reporté mercredi à cause de la neige abondante tombant sur Bergame.

Les Italiens cherchent à atteindre les huitièmes de finale pour la troisième saison de suite alors que les Espagnols, dirigés par Unai Emery, rêvent d'une première qualification depuis la saison 2008/09.

Dans l'autre rencontre, les Red Devils ont pris le large en Suisse grâce à Mason Greenwood (9e), malgré une équipe fortement remaniée. Le nouvel entraîneur Ralf Rangnick a en effet décidé de reposer plusieurs cadres comme David de Gea, Harry Maguire Bruno Fernandes ou encore Cristiano Ronaldo. Les Young Boys ont égalisé peu avant la pause par le biais de Fabian Rieder, insuffisant pour permettre aux Suisses d'espérer autre chose que la 4e place.

Lille forte tête

Dans le froid de Wolfsburg, les Lillois n'ont pas tremblé face aux "Loups" allemands, croqués 3-1. Il pesait pourtant sur eux une lourde pression dans ce groupe D indécis jusqu'à la dernière journée, où toutes les équipes pouvaient encore prétendre à la qualification.

Six mois après avoir décroché un titre de champion de France inattendu, le LOSC se hisse dans le top 16 européen pour la seconde fois de son histoire, 15 ans après une double confrontation perdue de justesse face à Manchester United (0-1, 0-1), en huitièmes de finale de l'édition 2006/07.

Burak Yilmaz (11e), Jonathan David (72e) et Angel Gomes (78e) ont permis à la France de placer un deuxième représentant en C1 au printemps, une performance rare sur la décennie écoulée.

Les Autrichiens de Salzbourg accèdent pour la première fois aux 8es de finale après avoir battu 1-0 Séville, reversé en Ligue Europa. Les Espagnols connaissent bien cette "petite" Coupe d'Europe pour l'avoir gagnée six fois (2006, 2007, 2014, 2015, 2016, 2020).

La Juve double Chelsea

Accroché dans le temps additionnel par le Zénith à Saint-Pétersbourg (3-3), Chelsea s'est fait souffler la première place du groupe H par la Juventus Turin, sortie victorieuse d'une rencontre à sa portée contre Malmö (1-0).

Les champions d'Europe anglais repartent de Russie avec la gueule de bois, surpris à la 94e minute par une reprise sublime de l'entrant Magomed Ozdoyev qui les a laissés sans voix. A 3.000 kilomètres de là, les supporters de la Juve ont eux explosé de joie à l'annonce du résultat.

L'unique but de Moïse Kean en première période a suffi à leur bonheur. Les Italiens bouclent la phase de groupes avec 15 points, soit deux de plus que Chelsea.

De son côté, l'équipe de l'ouest de Londres peut se mordre les doigts après avoir vu la première place, synonyme d'un tirage au sort plus abordable, lui échapper dans les derniers instants. Buteur après 82 secondes (2e, 1-0), Timo Werner avait pourtant crû offrir un avantage décisif aux Blues (85e, 3-2)...

Le onze du Bayern: Neuer, Pavard, Upamecano, Sule, Davies, Tolisso, Musiala, Sané, Coman, Muller, Lewandowski
Le onze du Barça: ter Stegen, Alba, Araujo, Lenglet, Dest, Piqué, Busquets, de Jong, Gavi, Dembélé, Depay

Suivez notre multilive dès 21h:


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be