Champions League

La Ligue des Champions reprend ses droits ce mardi avec d'emblée un choc, Manchester United/Paris Saint-Germain. AS Rome/Porto sera l'autre rencontre de la soirée de mardi. Le lendemain, le triple tenant du titre, le Real Madrid, rendra visite à l'Ajax Amsterdam tandis qu'un intéressant Tottenham/Dortmund est aussi au programme.

Au moment du tirage au sort, en décembre, le PSG pouvait avoir le sourire: les Parisiens étaient sortis premiers d'un des groupes les plus difficiles, avec Liverpool et Naples, alors que Manchester United était en plein doute. Deux mois plus tard, la situation s'est quelque peu inversée. Le PSG sera privé, comme lors du 8e de finale retour la saison passée, de sa star Neymar, blessé au pied, mais aussi d'Edinson Cavani (hanche) et de Thomas Meunier (légère commotion cérébrale). En face, Manchester United a retrouvé des couleurs depuis le départ de José Mourinho et l'arrivée sur le banc d'Ole Gunnar Solskjaer. En onze matchs sous les ordres du Norvégien, toutes compétitions confondues, Romelu Lukaku et ses équipiers ont engrangé dix victoires et un partage.

Pour le PSG, il s'agira de briser la malédiction européenne: depuis la prise de pouvoir du fonds d'investissement souverain du Qatar en 2011, les Parisiens n'ont jamais dépassé les quarts de finale, atteints quatre fois de suite entre 2013 et 2016. Pire, ils restent sur deux éliminations en 8e de finale, face au FC Barcelone en 2017 et au Real Madrid l'an passé.

United court derrière son glorieux passé. Triple vainqueur de la compétition, Manchester est absent du top-8 européen depuis 2014.

L'autre rencontre de mardi opposera l'AS Rome, demi-finaliste l'an passé, au FC Porto, un habitué de la compétition. L'AS Rome s'appuiera sur sa nouvelle idole, le jeune Nicolo Zaniolo, qui a débarqué dans la capitale italienne dans le cadre du transfert à l'Inter de Radja Nainggolan. La pépite romaine, 19 ans, a déjà marqué 3 buts et délivré 2 assists en 14 rencontres de Serie. Zaniolo compte à présent briller en Ligue des Champions, la compétition dans laquelle il a disputé son tout premier match chez les pros. C'était le 19 septembre dernier, sur la pelouse du Real Madrid.

En face, Porto comptera sur l'expérience de son duo défensif Iker Casillas-Pepe. Casillas défend les buts des 'Dragons' depuis 2015. Pepe l'a rejoint cet hiver, reformant un axe qui a fait les beaux jours du Real Madrid pendant huit saisons. Le défenseur luso-brésilien, qui aura 36 ans fin février, et le gardien espagnol de 37 ans pèsent à eux deux 268 rencontres dans cette épreuve, soit presque la moitié de tout l'effectif des Dragons.

Mercredi, le Real Madrid de Thibaut Courtois, triple tenant du titre, rendra visite à l'Ajax Amsterdam dans un match entre deux des clubs les plus victorieux de la compétition: ensemble, le Real (13 titres) et l'Ajax (4) ont remporté 17 des 63 éditions de la C1. Les 'Merengues' semblent retrouver des couleurs ces dernières semaines après un début de saison catastrophique, qui a mené au licenciement de Julen Lopetegui et à l'arrivée de Santiago Solari. L'Ajax n'avait plus réussi à se sortir de la phase de groupes de la C1 depuis 2006.

L'autre rencontre programmée mercredi promet, sur papier, un festival offensif. Le Borussia Dortmund d'Axel Witsel défiera Tottenham et ses 'Belgian Spurs' Toby Alderweireld et Jan Vertonghen. Dortmund a été plus impressionnant au premier tour, terminant premier d'un groupe composé de l'Atlético Madrid, Bruges et Monaco. Tottenham s'est qualifié in extremis. Les 'Spurs', deuxièmes derrière Barcelone, comptaient le même nombre de points que l'Inter, 8, mais ont devancé les 'Nerazzuri' grâce au but marqué à San Siro lors des affrontements entre les deux équipes (défaite 2-1, victoire 1-0).