Il y a eu deux matchs différents lors de cette première demi-finale aller de la Ligue des Champions entre le PSG et Manchester City. L'une dominée outrageusement par les Parisiens, dont la vitesse d'exécution faisait mal aux Anglais. Et l'autre, contrôlée par les Citizens qui ont retrouvé leur jeu de possession si caractéristique qui leur a permis de renverser la rencontre. Au final, c'est bien la bande à De Bruyne qui est sortie vainqueur de ce duel au sommet.

Et le Belge s'est à nouveau affublé du costume de chef d'orchestre à Manchester City. La presse britannique et française ne s'y est pas trompée. Partout, le capitaine des Citizens obtient la meilleure note possible, un honneur qu'il partage avec Riyad Mahrez dans certains journaux ce matin.

"Les meilleurs joueurs du monde font sentir leur présence dans les plus grandes scènes et De Bruyne était à ce niveau, malgré ses pépins physiques", soulignait le Manchester Evening News, qui lui octroyait la note de 8 sur 10. Le Sun, quant à lui, soulignait les deux actions du Diable qui ont changé la face de la rencontre : "Il est passé tout près d'égaliser après un effort monstrueux mais son retourné était infructueux. Ensuite, son ballon, d'apparence inoffensif vers le 2e poteau a sonné la charge des Citizens", pointe le tabloïd britannique, qui n'épargne pas non plus Navas sur ce but égalisateur.

De Bruyne a mis la presse française à ses pieds

Même son de cloche du côté français qui n'a eu que des louanges pour De Bruyne après sa rencontre face aux Parisiens : "Avec sa chevelure rousse tirant sur le blond, le Citizen a encore sorti le mode Super Saiyan pour régner dans la salle de l’esprit et du temps. KDBZ", écrivait So Foot avec son ton humoristique habituel, lui attribuant la meilleure note de tous les joueurs de la rencontre (8/10).


Ce qu'a également fait le quotidien L'Équipe, même si le plus grand quotidien sportif français a mis en comparaison les deux mi-temps du capitaine des Citizens : "Comme son équipe, le Belge a disputé deux mi-temps contrastées. En première période, il a perdu des ballons et raté des centres (20e, 30e). Puis il a été lumineux, prenant en main le jeu de son équipe, se montrant dangereux sur une splendide reprise de volée (60e) avant d'égaliser (64e)."

Pour L'Équipe, De Bruyne et Mahrez ont joué un match brillant, à l'image de leur saison : "Au-delà de leur réalisation, ils ont livré un match plein, puisque, au sein de leur équipe, ce sont eux qui ont le plus souvent tiré (3, comme Foden), sans pour autant négliger les efforts défensifs. S'ils affichent mardi prochain le même niveau que mercredi, Manchester City n'a a priori pas vraiment de souci à se faire", analyse le journal français qui a admiré leur humilité à l'interview en fin de match.

Chez France Football, c'est surtout la réaction et la montée en puissance de De Bruyne qui ont été mises en avant, après que le Belge a disputé une première mi-temps moyenne : "On avait d'abord mis un 6, avant d'ajouter un point de plus. Oui, il y a ce premier acte complètement à l'envers, mais le Belge a été l'acteur majeur de la révolte", soulignant bien l'impact du Diable et son rôle de chef d'orchestre au sein de cette équipe mancunienne. "Au final, sa deuxième période a été au niveau d'une demi-finale de Ligue des champions. Avec bien sûr ce but sur un ballon fuyant qui passait devant tout le monde."

Mbappé et Neymar en dessous

Si les louanges n'ont pas manqué pour De Bruyne et Mahrez, les critiques ont fusé dans la presse française envers Kylian Mbappé et Neymar. "Mbappé, une soirée à oublier" , titrait même le Parisien ce jeudi. "Le Français n'a pas brillé dans une soirée où les deux défenseurs centraux de Manchester City ont souvent pris le dessus. Il a sûrement livré là son plus mauvais match en Ligue des champions cette saison."

Même avis du côté de L'Équipe, qui a trouvé la pépite française "fantomatique" face aux Mancuniens : "Absent des bons coups tout au long d'un match sans aspérité. Pas une occasion franche. Il a eu du mal à passer dans les un contre un. Il n'a pas assez profité de la profondeur et de la lenteur de l'axe de City. Un bon centre où Verratti est trop court (56e). Encore un mauvais choix sur un ballon de contre (85e). Très décevant dans son ambition offensive" , alors que Neymar a fait à peine mieux toujours selon le quotidien. "La première frappe du match est pour lui (2e). Il a essayé de jouer sous Mbappé en alternant avec Verratti comme sur cette combinaison détournée par Ederson (13e). Il a baissé en régime au fil du match et est trop passif sur la frappe victorieuse de De Bruyne (64e). Un jaune à la 74e qui montre sa frustration offensive."

"Dans les attitudes comme dans le jeu, le rendement de Neymar et Mbappé aura été insuffisant et décevant" , pointait So Foot qui n'épargne pas les deux maîtres à jouer parisiens, censés tirer leur équipe vers le haut mais qui ont plongé avec elle. "Neymar, qui n'apprend décidément jamais, a préféré se payer l'excellent Rúben Dias avec un chassé qui lui a valu une biscotte. Un grand classique chez l'international brésilien. Il n'a plus trouvé le chemin des filets au-delà des huitièmes de finale de Ligue des champions depuis son édition magique en 2015, soit dix rencontres d'affilée. Le gamin de Bondy, quant à lui, n'a pas trouvé les solutions et les alternatives pour rester un géant. Pour la première fois, dans un match qu'il dispute de bout en bout, il n'a même pas tenté le moindre tir (Opta)."

Mais ce qui a le plus dérangé le magazine français, c'est l'attitude des deux stars parisiennes : "Un problème de foot, mais aussi de comportements : les deux stars ont mis moins d'énergie à faire des efforts pour le repli défensif, étant plus occupées à sermonner le pauvre Mitchel Bakker, 20 ans, qui aurait sans doute préféré voir les deux leaders autoproclamés de cette équipe parisienne se comporter en tant que tels."