Paulo Dybala, l’attaquant de la Juve, a l’étoffe d’un "futur Ballon d’Or ", selon Allegri.

Il marche tellement sur l’eau, en ce moment, que même Rihanna a été conquise (comme le prouve le cliché qu’il a récemment posté sur son compte Twitter ).

Auteur d’un doublé - dont un coup franc somptueux - lors de la victoire de la Juventus à Palerme le week-end dernier, Paulo Dybala enflamme la Serie A.


"C’est le nouveau Messi et je dirais même qu’il est déjà à son niveau", n’avait pas hésité à déclarer, dans Tutto Sport, Maurizio Zamparini, le président palermitain, à propos de celui qui était encore un de ses joueurs la saison dernière. "C’est le genre d’attaquant qui joue pour l’équipe et met les autres en position de marquer. Je dirais qu’il vaut 140 ou 150 millions d’euros. Il est destiné à devenir une grande star."

Ces éloges ne sont pas la pensée d’un seul homme. Son coach à la Juve, Massimiliano Allegri, est également sous le charme de… l’Argentin. "Pour moi, il a le potentiel pour remporter, un jour, le Ballon d’Or ", indiquait le coach italien en début de mois. "Il y a des signes qui ne trompent pas. Il a été blessé deux mois, mais, dès son retour, il était à son meilleur niveau."

Pour comprendre tout le bien qu’on dit de cet attaquant, il suffit de le voir jouer.

Rapide, technique, efficace, il se distingue par une qualité de frappe supérieure à la moyenne mais aussi par une vista hors norme, qui fait de lui le complément idéal de Gonzalo Higuain au sein de l’attaque turinoise. "Il est encore jeune, mais a une incroyable faculté de lire le jeu. C’est simple : il tout pour devenir un grand", avoue Pipita. "S’il peut atteindre le niveau de Messi ? Paulo et Leo ont un style très similaire. Messi est le meilleur et le prouve chaque jour. Paulo est encore jeune, il a 23 ans et tout l’avenir devant lui. Il va devoir faire preuve d’une grande force mentale pour rester au top durant plusieurs années. Il y aura des hauts et des bas et il va devoir parvenir à trouver un équilibre entre les critiques et les louanges."

Avec dix buts et six passes décisives, toutes compétitions confondues cette saison, Dybala a déjà mis l’Italie à ses pieds. Mais s’il veut réellement marcher sur les traces de Lionel Messi, il est conscient que c’est en Ligue des Champions, dès ce mercredi, à Porto, qu’il doit parvenir à faire tourner la tête des défenses.

Tout en continuant à faire tourner celle de Rihanna, évidemment…