On la sentait venir, cette élimination du FC Barcelone lors de la phase des poules de la Ligue des Champions. Ce mercredi soir, elle est devenue réalité quand les Catalans se sont inclinés 3-0 au Bayern Munich, alors que dans le même temps, à Lisbonne, Benfica dominait aisément le Dynamo Kiev (2-0).

C'est la première fois depuis la saison 2000-2001 que le Barça est éliminé à ce stade de la compétition. Et pour la presse espagnole, la pilule ne passe pas. "En enfer", a ainsi titré le quotidien renommé As. "Désastre historique pour le Barça, éliminé en phase de groupes de la Ligue des champions 21 ans plus tard et condamné à l'Europa League."

Pour le journal sportif, le "Barça n'avait pas d'autre choix que de réaliser un miracle mais il est tombé face à un Bayern qui, sans accélérer, a donné le sentiment de vouloir l'emporter sans vouloir humilier."

© D.R.

Le journal Sport allait dans le même sens, parlant d'un "triste adieu à la Ligue des Champions". "Le Barça ne verra pas les huitièmes de finale après une phase de groupe désastreuse. Les Blaugrana ont une nouvelle fois été largement inférieurs au Bayern", a poursuivi le journal sportif.

© D.R.

"En dessous de zéro" : c'est en ces termes que le journal Mundo Deportivo a qualifié la prestation des joueurs du Barça, "en manque de football et de moyens, les Blaugrana ont été confrontés à la réalité face à un adversaire supérieur", a continué le quotidien. Au-delà de la prestation collective, Mundo Deportivo pointe un homme du doigt en particulier : Ousmane Dembélé. Le Français, très apprécié de Xavi, était fort attendu mais n'a pas livré une grande rencontre : "Tous les regards étaient tournés vers Dembélé. Le Français était le grand espoir du Barça pour faire vaciller la défense munichoise, par ses dribbles et sa capactié à tirer mais il a de nouveau déçu et n'a jamais alerté Manuel Neuer. Pourtant, le début de match n'avait pas été mauvais mais après 20 minutes, il a disparu."

© D.R.

Du côté de Marca, on évoque "la chute" du Barça, qui "touche le fond en disant adieu à la Champions League et aggrave encore un peu plus sa crise actuelle après la 'relégation' en Europa League." Contrairement à Mundo Deportivo, le quotidien madrilène estime qu'"aucun joueur n'a été à la hauteur". "Ils ont tenu 20 minutes et quand le Bayern a accéléré, ils ont disparu. Ils ont tous échoué. Sans exception. Seul Dembélé a mis un peu de magie, mais comme à son habitude, il a eu quelques étincelles avant de disparaitre."

© D.R.

© AFP