Un but d'écart, mais un monde les sépare ! Ce mercredi, Manchester City a donné une leçon de football au PSG. Si au marquoir, la différence est minime, le terrain a rendu une toute autre réalité. Et Mauricio Pochettino a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'atteindre la plénitude collective de Guardiola.

Pour Thierry Henry, consultant pour Amazon et CBS Sports, le PSG s'est d'abord fait manger tactiquement. "Si vous voulez gagner la Ligue des champions, vous ne pouvez pas défendre avec sept joueurs. C'est impossible, je me fiche de qui vous êtes", a-t-il commencé. Déjà tancé par Jérôme Rothen, le trio Mbappé - Neymar - Messi est clairement visé par ces attaques.

À cause de leur faible rendement défensif, les arrières latéraux sont trop exposés. "C'est donc pratiquement un trois contre un, trois contre deux sur le terrain", a poursuivi le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France. "L'équipe qui remporte des titres, et encore plus la Ligue des champions, a ses trois attaquants face au ballon. De cette façon, les arrières latéraux se sentiront plus à l'aise avec ce qui se passe derrière eux. Mais pour le moment, ils sont trop exposés. En France, les moyens sont plus limités et les équipes ont du mal à déstabiliser le PSG. Mais Manchester City le peut." Et on l'a vu ce mercredi soir.

Le patron au PSG, c'est qui?

Outre le problème tactique posé par Guardiola, le consultant se demande qui est le capitaine à bord du navire francilien? "Pochettino n'est parfois pas autorisé à être Pocettino avec cette équipe. Comment voulez-vous enlever Messi, Mbappé ou Neymar du terrain? Il a donc choisi Di Maria pour jouer au milieu du terrain. Mais il a été exposé et cela n'a pas aidé." Effectivement, ce choix a beaucoup fait parler hier. Alors que Paris était acculé, l'Argentin a choisi de sortir... Idrissa Gueye pour Di Maria. Deux profils diamétralement opposés.

Pour Titi, lui aussi issu de la banlieue parisienne, le problème est récurrent au PSG. "Tuchel ne parvenait déjà pas à les faire défendre (NDLR ses attaquants). Dès qu'il est arrivé à Chelsea, les joueurs l'ont écouté..."

Avec le succès que l'on sait car il a remporté la compétition face à ... City. "Ce que je dis, c’est: est-ce que le boss est autorisé à leur dire des choses ou est-ce que les joueurs gouvernent? C’est très difficile parce que si au sommet, l’entraîneur ne peut pas être fort en termes de ce qu’il veut, comment il aimerait jouer… ça devient difficile. Tu vois que tous ceux qui ont quitté le PSG ont gagné en Europe: Emery (Ligue Europa avec Villarreal) et Tuchel."

S'il a affirmé qu'il voulait rester au PSG, Pochettino a été annoncé par plusieurs médias du côté de Manchester United. Des rumeurs qui ne doivent pas aider à asseoir son autorité sur son groupe. Malgré cette défaite, Paris reste qualifié pour les huitièmes et premier en Ligue 1. Preuve que tout n'est pas aussi noir qu'on le dit. Mais sa position de prétendante à la Coupe aux Grandes oreilles a pris un sérieux coup après la défaite face aux Citizens.