La Gantoise s’est remise la tête un peu à l’endroit la semaine dernière. En s’imposant face au Rapid Vienne (2-1) puis à Mouscron (0-1), les Buffalos ont repris de la confiance. Wim De Decker a entamé parfaitement son mandat avec ces deux succès et en remettant au goût du jour le 4-4-2, système favori de ses joueurs délaissé par Boloni.

Se présenteront-ils avec un milieu en losange comme face à Vienne ou à plat à l’instar de la rencontre au Canonnier samedi ? Quoi qu’il en soit, les pensionnaires de la Ghelamco Arena auront fort à faire pour retrouver une Ligue des champions qu’ils avaient découverte avec brio en 2015 en se hissant jusqu’en huitièmes de finale.

Depuis la reprise, le Dynamo Kiev est quasi invincible. Le champion d’Ukraine a écarté l’AZ Alkmaar pour arriver jusqu’en barrages (2-0). Juste avant, les hommes de Mircea Lucescu ont remporté la Coupe d’Ukraine et la Supercoupe et ont cumulé six victoires pour deux nuls et une seule petite défaite en championnat.

L’obstacle ukrainien constitue un bon test pour la Gantoise qui devra veiller à préserver ses chances pour le retour qui aura lieu mardi prochain.

Les participations de Kums et Depoitre, touchés dans le Hainaut, restent incertaines. Cela pourrait être compliqué de retrouver les poules sans ses deux joyaux, mais les Gantois ont montré ces dernières années qu’ils appréciaient créer l’exploit dès l’arrivée des prestigieuses soirées européennes.