Van Holsbeeck confirme son intervention pour que l’ancien Gantois soit du voyage. Celui-ci sera même... titularisé!

Grosse surprise dans la composition de l’équipe d’Anderlecht. Sven Kums, qui ne faisait pas partie de la sélection pour Munich de René Weiler samedi dernier, sera sur le terrain au moment du coup d’envoi ce mardi soir ! Il jouera comme libéro dans une défense à cinq. La victime de ce coup de poker est Ivan Obradovic, l’arrière gauche. En méforme, il débutera sur le banc. Andy Najar, lui, jouera comme arrière gauche. Autre surprise, Onyekuru serait sur le banc au profit de Stanciu.

Dans l’affaire Kums, l’entraîneur du Sporting a donc effectué un virage à 180°. Si Sven Kums est à Munich, c’est pourtant grâce à la direction d’Anderlecht qu’il le doit. Weiler a voulu noyer le poisson en conférence de presse. Très embêté, il répondit : "Je n’ai jamais dit qu’il ne serait pas repris. Pour moi, c’est un joueur comme un autre. Je juge sur base de ce que je vois."

Devant les caméras de VTM, Herman Van Holsbeeck, lui, avouait que la direction était intervenue. "Un entraîneur d’Anderlecht est toujours sous une énorme pression. Nous essayons de lui donner de bons conseils. Des 100 décisions que prend Weiler, 99 sont bonnes. Quand il en prend une moins bonne, nous essayons d’y faire quelque chose, en accord avec lui."

Les problèmes entre Kums et Weiler sont-ils pour autant résolus ? Non. Weiler reproche plusieurs choses à Kums, et elles ne sont pas seulement d’ordre sportif. Au niveau du comportement, Kums n’a pas répondu à ses attentes non plus. Le Suisse l’a touché dans son amour-propre en espérant provoquer une réaction. On verra ce mardi soir s’il y est parvenu.