L'actuel entraîneur de Monaco a vécu la fin de cette rencontre historique d'une manière particulière.

Le 8 mars 2017 restera à tout jamais une date gravée dans la mémoire de Robert Moreno, l'actuel entraîneur de l'AS Monaco. À l'époque, le Catalan était encore l'adjoint de Luis Enrique au FC Barcelone, lors de la fameuse remontada contre le Paris Saint-Germain : "La remontada ? Un très bon moment", a-t-il sourit sur le plateau de Team Duga sur RMC ce jeudi.

Trois ans après ce huitième de finale historique, les souvenirs sont encore bien présents dans sa mémoire. Il se rappelle très bien de l'état d'esprit après la rencontre aller, lors de laquelle les Blaugranas se sont lourdement inclinés 4-0 au Parc des Princes : "Directement après la défaite, on a commencé à préparer ce match", se remémore-t-il, "Dès que nous sommes rentrés à Barcelone, on s'est demandé comment gagner, comment inverser le résultat. On avait d'ailleurs changé de système face à l'Atletico puis lors des matchs suivants."

Avant ce match retour, où peu étaient ceux qui y croyaient, pas même Moreno : "J'étais dans les tribunes durant la rencontre, mais au moment du 4-1 (à la 88e minute), je pensais que c'était fini donc je suis rentré au vestiaire. Et puis, j'ai entendu le 5e but, et le 6e, alors je suis vite ressorti sur le terrain. C'était incroyable."

Pour conclure, Robert Moreno ne voulait pas enfoncer les Parisiens, très critiqués pour leur tactique défensive à l'époque : "C'est difficile, parce qu'on ne pense pas à un tel résultat après un 4-0. Quand tu arrives au Camp Nou c'est aussi très compliqué, 90 minutes à Barcelone c'est très long. Ce n'est pas simple à gérer. Tu te dis qu'il vaut mieux ne pas prendre de risque, car le mieux est de ne pas encaisser de but, et puis tu en prends cinq, six… C'est normal. Enfin non ce n'est pas normal, mais c'est le football."