Tous les supporters de Liverpool peuvent craindre ce scénario. Et si les Reds, qui ont soulevé la sixième Ligue des Champions de leur histoire la saison dernière, passaient à la trappe ce mardi soir (18h55), lors de la dernière journée des phases de poules, sur le terrain des Autrichiens de Salzbourg ?

Si Liverpool est pourtant bien premier de sa poule avec 10 unités (devant Naples qui compte 9 points, qui reçoit Genk ce soir, et Salzbourg 3e à 7 unités) et qu'un nul lui suffirait, il n'est pas du tout assuré de sa qualification et pourrait même tout perdre. Attention, danger !

Leader autoritaire en Premier League avec un impressionnant 46 sur 48, il est difficilement imaginable de voir la meilleure équipe d'Europe actuellement se faire sortir, elle qui est toujours invaincue cette saison.

Pourtant, une défaite en terres autrichiennes (qui avait écrasé Genk 6-2 et s'était incliné de justesse 2-3 dans un match plein face à Dries Mertens et consorts) pourrait renvoyer Liverpool à la maison, ou du moins, en Europa League.

D'autant que Salzbourg est impressionnant à domicile (8 victoires et un nul en 9 matchs de championnat avec 41 buts inscrits, soit 4,5 roses plantées par rencontre). La tâche de Liverpool ne sera donc pas chose aisée, d'autant qu'on peut penser que le Napoli, bien qu'englué dans plusieurs problèmes cette saison, ne fera probablement qu'une bouchée de Genk, déjà éliminé.

Si les Reds s'inclinaient, ils devraient alors espérer une défaite de Naples, soit subir un revers par 5-4, 6-5, 7-6 et ainsi de suite (le match "aller" entre Liverpool et Salzbourg s'étant soldé sur le score de 4-3). 

Quid d'un scénario à 3 équipes à 10 points ?

Mais si Naples ne parvenait pas à prendre la mesure de Genk et devait se contenter du match nul (en comptant que Salzbourg se paie le scalp de la bande à Jürgen Klopp), les trois équipes se retrouveraient à égalité. Les critères de l'UEFA sont alors clairs : il ne faut prendre en compte uniquement les résultats entre elles (donc exclure les confrontations contre Genk). Et à ce petit jeu-là, Naples est en tête avec 8 points et ne pourrait plus être rejoint et finirait ainsi premier du groupe.

Derrière, Liverpool et Salzbourg sont à 4 et 1 points. Une victoire des Autrichiens remettrait donc les compteurs à zéro, et il faudrait alors regarder du côté des différences de buts (-1 pour Liverpool, -2 pour Salzbourg). Une victoire de ces derniers inverserait donc la vapeur...

Pour faire simple, si Naples fait match nul et que Salzbourg bat Liverpool, les Reds devront se contenter de l'Europa League dès janvier.

Ce ne serait pas une première

Une élimination d'un tenant du titre ne serait pas une première, même s'il s'agirait d'un fait extrêmement rare. La preuve : depuis l'instauration de la phase de poules en 1994-1995, seul Chelsea a été éliminé en 2012-2013, après avoir soulevé la coupe aux grandes oreilles l'année précédente, aux dépens du Bayern Munich. Reversés en Europa League, les Blues avaient toutefois remporté la C3 quelques mois plus tard...