Champions League

L'attaquant de Tottenham, qui se prépare à disputer une demi-finale retour de Ligue des Champions, n'a pas toujours eu une vie facile.

Que du contraire. Son enfance a été marquée par une éducation très stricte. C'est son frère aîné, qui raconte leur enfance.

Actuellement entraîneur à l'académie de Chuncheon, à une centaine de kilomètres de Séoul en Corée du Sud, Son Heung-yun raconte à quel point leur papa a été sévère avec eux. "Notre père nous frappait beaucoup pendant l'entraînement. Cela serait inimaginable aujourd'hui. Certains de nos voisins doutaient même qu'il soit notre vrai père. Mais même quand il était réprimandé par notre père, Heung-min était capable de hausser les épaules et sourire."

A 16 ans, le N.7 des Spurs a quitté la Corée du Sud pour rejoindre l'Europe. Il a éprouvé beaucoup de difficultés à l'époque. Cette éducation "à la dure" a forgé un mental d'acier au Sud-Coréen, ce qui l'a poussé à devenir le footballeur qu'il est devenu. Aujourd'hui, il est l'une des pièces maîtresses de Tottenham. Il a d'ailleurs inscrit trois des quatre but de Tottenham contre Manchester City durant les quarts de finale. 

Lors de la demi-finale aller perdue 0-1 contre l'Ajax, Son était suspendu. Il espère répéter la même performance qu'en quarts pour amener les Spurs à la grande finale qui aura lieu le 1er juin, à Madrid.