Coup dur pour le Bayern ! À 8 jours du match aller du quart de finale de Ligue des Champions contre Paris, les Munichois pourraient être privés de leur star, Robert Lewandowski, auteur de 42 buts en 36 matches toutes compétitions confondues cette saison.

Touché dimanche lors du match de qualifications pour la Coupe du monde 2022 face à Andorre, le Polonais a été contraint de quitter sa sélection. La star polonaise souffre d’une blessure ligamentaire au genou droit et pourrait être absente entre 5 et 10 jours. "Mon cœur vient de s'arrêter. Espérons qu'il ne s'est pas passé grand-chose", a déclaré au moment de sa sortie Uli Hoeness, l'ancien dirigeant bavarois sur la chaîne allemande RTL.

Une chose est sûre, Lewandowski loupera la confrontation face à l’Angleterre à Wembley (qualifications pour la Coupe du monde 2022) et plus que probablement, celle contre Leipzig samedi.

Si son absence est confirmée face au PSG (7 avril), Hans-Dieter Flick va devoir se creuser les méninges pour remplacer son serial buteur. Attaché à son 4-2-3-1, le coach bavarois ne devrait pas le modifier.

Mais quid du substitut du Polonais ? Trois options existent.

Choupo-Moting

Et si le Camerounais était titulaire pour affronter son ancien club ? Eric Choupo-Moting est le seul véritable numéro 9 disponible en cas d’absence du Polonais et pourrait le remplacer poste pour poste. Lewandowski a raté quatre matches depuis le début de saison, et à chaque fois, l’ancien attaquant du PSG était titulaire pour le suppléer. Mais dans un tel choc, le choix Choupo-Moting est difficile à imaginer.

Thomas Müller

Une autre solution serait envisagée, celle de placer plus haut sur l’échiquier Thomas Müller. Cependant, le Bavarois aime son rôle d’électron libre qui lui convient à merveille grâce à son abattage physique et sa capacité à se faufiler entre les lignes adverses. Il paraît donc peu probable que le joueur de 31 ans laisse sa place vacante pour évoluer un cran plus haut.

Serge Gnabry

Il reste une possibilité, et la plus probable, celle de repositionner Serge Gnabry dans l’axe. Habitué à évoluer sur le front de l’attaque en sélection allemande (il a de nouveau occupé ce poste lors de ce rassemblement), l’ailier de 25 ans pourrait être la solution en cas de forfait de Lewandowski. Müller resterait dans son rôle tandis que le duo Kingsley Coman-Leroy Sané évoluerait sur les flancs.

Même si sa présence est incertaine, il est probable que Lewandowski mette tout en œuvre pour être disponible pour ce choc.