Le mal est encore profond à Gand. Auteurs d’une prestation insipide marquée par du déchet technique dans leur jeu, les Buffalos ont compromis leurs chances de qualification. On a bien cru pendant 80 minutes que les hommes de Wim De Decker arracheraient miraculeusement le match nul. Mais leur mauvais début de saison en championnat et cette treizième place ne sont pas anodins. lls ont montré qu’ils restaient un patient en voie de guérison et que les deux succès acquis la semaine dernière contre le Rapid Vienne et à Mouscron tenaient plus à la faiblesse de leur adversaire qu’à un jeu retrouvé.

Les hommes de De Decker ont fait preuve de ténacité en réagissant après avoir concédé rapidement l’ouverture du score. Karavaev éliminait trop facilement Castro-Montes ce qui lui permettait de centrer pour Buyalskiy qui déviait parfaitement pour Supryaha (9e 0-1).

La blessure de Yaremchuk n’enfonçait pas les Gantois bien au contraire. C’est son remplaçant, Kleindienst qui égalisait de la tête après une sortie aérienne manquée de Bushchan (41e 1-1). Un énième coup du sort se déroulait pour les pensionnaires de la Ghelamco Arena au retour des vestiaires avec les deuxième avertissement en trois minutes pour Bezus après deux tacles trop engagés. En infériorité numérique, De Decker renforçait sa défense en passant à une pointe devant mais cela ne suffisait pas. Après un cafouillage, De Pena n’avait plus qu’à ajuster Roef (79e 1-2). Il faudra un sacré retournement de situation mardi à Kiev pour que Gand retrouve la Ligue des Champions.

"On s'est tiré une balle dans le pied" (Wim De Decker)

Avec le revers 1-2 au match aller des barrages de la Ligue des Champions mercredi soir face au Dinamo Kiev, Wim De Decker a connu sa première défaite en tant qu'entraîneur de La Gantoise après des succès contre le Rapid de Vienne et Mouscron.

Les Gantois ont encaissé un but rapide dans une Ghelamco Arena vide avant d'égaliser via Tim Kleindienst. L'exclusion de Roman Bezus au début de la deuxième mi-temps a été le coup de grâce et les Ukrainiens en ont profité pour faire la différence. "Avec ce deuxième carton jaune, on s'est tiré une balle dans le pied", a avoué De Decker après le match. "Alors vous savez que ça va être très dur, contre une équipe comme ça. Ensuite, vous misez sur le 1-1 et vous encaissez quand même ce deuxième but. Nous n'avons pas donné grand-chose, mais nous devons aussi être réalistes : nous ne nous sommes pas créés beaucoup d'occasions. Cela va être très difficile à Kiev. Nous nous sommes rendu la tâche très difficile, mais nous voulons faire quelque chose."

Monté au jeu à la place de Roman Yaremchuk, blessé, Tim Kleindienst a inscrit son premier but sous le maillot gantois mais était aussi déçu du résultat. "C'était important pour moi de marquer ce premier but et j'espère que je suis lancé. Malheureusement, ce but n'a rien rapporté. Ce sera difficile à Kiev. Nous devrons marquer deux buts et ne pas en encaisser. Mais nous avons les qualités pour faire un résultat."