City dispose de 6.000 tickets pour sa rencontre face à Chelsea, qui pourrait lui permettre de remporter la plus prestigieuse des compétitions européennes pour la première fois de son histoire.

La finale, qui devait initialement avoir lieu à Istanbul, ne s'y tiendra finalement pas en raison d'une flambée des cas de Covid-19 en Turquie et a été déplacée au Portugal où la situation est meilleure, mais les supporters des deux clubs devront entrer et sortir du territoire en l'espace de 24 heures, en fournissant un test négatif récent à leur arrivée.

Cette "initiative a pour but de soulager la charge financière qui pèse sur les supporters qui ont été, ou sont toujours, soumis aux conditions difficiles dues à l'impact de la pandémie", explique City dans son communiqué.

Avec 23 milliards de livres (26 milliards d'euros) de fortune estimée, le Cheikh Mansour est l'un des plus riches propriétaires sportifs au monde et il a voulu ainsi récompenser la fidélité des supporters qui se rendront à Porto dans le déplacement officiel du club.

"Pep (Guardiola) et l'équipe ont effectué une saison remarquable et leur qualification en finale de la Ligue des champions après une saison aussi compliquée représente un moment vraiment historique pour le club", a-t-il expliqué, cité dans le communiqué.

"Il est donc incroyablement important que le maximum de supporters possible aient la possibilité d'assister à ce match spécial", a-t-il ajouté.

Quelques semaines après la participation des Citizens au projet avorté de Super Ligue européenne dissidente promu par une douzaine de clubs européens très riches, qui avait provoqué la colère des supporters des six clubs anglais impliqués, ce geste servira peut-être aussi à arrondir les angles.

Manchester City avait été parmi les premiers clubs à renoncer à ce projet, moins de 48 heures après qu'il a été présenté.