Sur la touche depuis trois semaines, Hendo est jugé apte à jouer ce mercredi soir face à l'Atletico, en huitièmes de finale retour de Ligue des Champions.

Blessé aux ischios depuis le 18 février, Henderson a reçu le feu vert du staff médical : il est disponible ce soir pour la réception de l'Atletico, en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions. "Hendo est prêt, mais si nous allons le faire jouer, je ne sais pas... ou peut-être que je sais. Je ne le dis pas !", a déclaré Jurgen Klopp avec un sourire taquin. Une excellente nouvelle pour les fidèles d'Anfield (qui seront présents en nombre ce soir, puisque le match ne se tient pas à huis clos). En effet, Henderson est aujourd'hui le premier nom inscrit sur la feuille de match de Jurgen Klopp et une (voire "la") pièce maîtresse du puzzle de l'entraîneur allemand.

"Pour moi, il fait figure de grand favori pour le titre de joueur de l'année. Par moments, cette saison nous étions mal en point, Hendo était celui qui nous tirait vers le haut. Il s'assurait que nous ne nous relâchions pas, a contribué à des buts importants et a délivré quelques assists décisifs (...) Au cours de la saison, il n'a pas vraiment connu de mauvais matchs. Tu l'apprécies vraiment quand tu t'entraînes avec lui tous les jours. Dans ce pays, son caractère n'est pas apprécié à sa juste valeur. Maintenant, il commence à recevoir la reconnaissance qu'il mérite parce que c'est un joueur, capitaine et modèle fantastique. Il nous a conduits vers la victoire quand nous étions mal embarqués", a confié Andy Robertson le mois dernier.

Avec des joueurs comme Mohamed Salah, Sadio Mané ou encore Trent Alexander-Arnold dans le noyau, Henderson n'est clairement pas le joueur le plus talentueux de son club. Mais il incarne l'âme de Liverpool. Il est le moteur, le cœur de l'équipe et dicte le rythme de la rencontre. Cette saison, si nous prenons toutes les compétitions en compte, Liverpool a disputé 34 matchs avec son capitaine, contre 13 sans lui. Les statistiques révèlent que l'international anglais contribue tant offensivement que défensivement, mais surtout que son boulot en récupération est d'une importance inestimable. En effet, quand il n'est pas aligné, les Reds trouvent plus difficilement le chemin des filets (1,92 buts marqués en moyenne sans le milieu, contre 2,1 buts avec lui), mais encaissent surtout bien plus (1,76 buts concédés sans lui, contre 0,7 but avec lui). Liverpool encaisse donc, en moyenne, plus d'un but supplémentaire par match en l'absence de son capitaine. Pour couronner le tout, le pourcentage de victoire chute de 82,4% à 61,5%.

La baisse de régime de Liverpool n'a fait que confirmer à quel point Henderson était important, que ce soit sur la pelouse ou dans le vestiaire. Certes, même si le capitaine a disputé 80 minutes lors de la manche aller contre l'Atletico avant de sortir, il n'a pas pu éviter la défaite (1-0 au Metropolitano). Mais son absence s'est surtout fait ressentir lors des quatre dernières rencontres. Tout d'abord face à West Ham où les Reds ont dû batailler ferme pour empocher les trois points (3-2). Puis lors du naufrage à Watford (3-0) qui mettait fin à une série de 44 matchs sans défaite en Premier League. Ensuite, lors de l'élimination en FA Cup contre Chelsea (2-0 à Stamford Bridge). Même si les troupes de Klopp ont pu regoûter à la victoire contre Bournemouth ce week-end (2-1), leur performance d'ensemble n'était clairement pas à la hauteur des attentes.

Reprendre le brassard de Steven Gerrard à Liverpool semblait être une des missions les plus ardues dans le microcosme du football. Pourtant, Henderson remplit cette tâche à merveille depuis 2015. L'Anglais s'apprête à soulever le trophée de la Premier League, un exploit que Stevie G n'est jamais parvenu à réussir. Il a également remporté autant de Ligue des Champions que son prédécesseur (1). Âgé de 29 ans, il lui reste largement le temps de dépasser Gerrard en soulevant une nouvelle coupe aux grandes oreilles. Renverser la vapeur face aux Colchoneros ce mercredi soir serait déjà un premier pas dans cette direction... Reste à savoir si le capitaine de Liverpool figurera dans le onze de base ou s'il commencera sur le banc.