Philippe Clement a appris que Bruges affronte Manchester United pendant le repas suivant son élection comme vainqueur du trophée Goethals.

« Un beau tirage », dit-il. « Et un énorme défi pour mon groupe qui sera ravi d’affronter un tel adversaire. Personnellement, je n’ai pas suivi Manchester United de très près, ces derniers temps. J’ai eu trop de boulot à Bruges. United est favori, vu son budget, qui est encore supérieur à celui du Real Madrid. Mais nous allons vendre cher notre peau. »

Bruges a montré en Ligue des Champions qu’il a le niveau pour faire mal aux grands. « Cette campagne nous a donné la confiance qu’il faut pour aborder les matchs contre Manchester United. On n’a pas peur. Ce seront deux beaux matchs. Manchester aime attaquer, et nous aussi.»

Clement est surtout content pour les supporters. « Notre stade sera comble, et beaucoup de supporters vont faire le déplacement. Nos supporters aiment l’Angleterre. Et moi aussi. J’aurai l’occasion de retrouver les gens que j’ai connus à Coventry, quand j’y ai joué. Je ne connais personne de United personnellement, sauf Marcos Pereira, le papa d’Andreas Pereira. »