Alors que l'Atalanta croyait tenir sa qualification pour les demi-finales de Champions League, Gasperini cassait le rythme du match et renforçait sa défense en faisant monter au jeu Palomino et Malinovsky à l'heure de jeu ou encore Castagne et Da Riva à la 82e. Luis Muriel était également entré à la 70e et, à en croire Raymond Domenech, ces 5 changements ont désorganisé l'équipe.

L'ex-sélectionneur de l'équipe de France a ainsi tweeté "Bravo au PSG pour cette belle émotion et merci à Gasparini (sic) pour ses changements de fin de match. Comme quoi la légende des entraîneurs italiens grand tacticien sur ce match reste une légende. Tuchel a eu plus de réussite."

Une sortie médiatique que Paolo Condo, un célèbre journaliste italien qui collabore notamment avec Sky Sport et la Gazzetta dello Sport, a visiblement peu apprécié. Il a remis le Français à sa place: "La France a sorti de supers coachs au cours des 40 dernières années, d'Hidalgo à Deschamps, de Jacquet à Lemerre à l'extraordinaire Zidane d'aujourd'hui. Heureusement pour nous, aucun d'entre eux n'était sur le banc de l'équipe nationale en 2006", faisant ainsi référence à la finale de Coupe du monde perdue par Domenech et la France cette année-là.