Felice Mazzù a emmené tout son groupe à Anfield : "Mais pas pour prendre des photos."

Se confronter à ce qui est sans doute, à l’heure actuelle, la meilleure équipe du monde. Tel est le défi qui attend Genk, ce mardi.

Lors du match aller, malgré la défaite (1-4), les Limbourgeois étaient parvenus à ennuyer les Reds, comme l’a reconnu Jürgen Klopp ce lundi ("Nous n’avions pas rendu notre meilleure copie car Genk nous avait rendu le match compliqué").

Mais dans l’enfer d’Anfield, la mission s’annonce encore plus délicate qu’il y a quinze jours. Surtout si les Limbourgeois évoluent comme face à Eupen samedi dernier… "Mais je pense que nous montrerons un meilleur visage qu’à Eupen, car en face, ce sera un jeu très différent, souligne Felice Mazzù. Pour faire quelque chose, les joueurs doivent être au top. Et l’entraîneur aussi."

Souriant, le coach limbourgeois tente d’évacuer au maximum le stress qui pourrait naître de la situation très compliquée dans laquelle se trouve le Racing. Mais aussi de sa situation personnelle, alors que la semaine s’annonce décisive pour son avenir.

"Je ne ressens pas de pression supplémentaire, précise Mazzù. Nous ne vivons pas une période facile et les deux matchs qui arrivent sont importants mais je fais mon travail comme avant. Les résultats ne sont, pour le moment, pas ce qu’ils doivent être et notre jeu doit s’améliorer. Mais j’essaie de rester calme, c’est la meilleure chose à faire dans cette situation."

Il espère également voir une réaction d’orgueil de la part de ses joueurs après la très mauvaise prestation à Eupen. "Mes joueurs m’ont-ils déçu ? Non. Ce serait trop facile de dire cela. Je suis également responsable de la situation."

Philosophe, le T1 des champions de Belgique préfère voir ce déplacement à Liverpool comme un moyen d’oublier les maux dont souffre son équipe. "Tout le monde veut profiter de ce voyage, c’est pourquoi j’ai emmené tout mon groupe, explique Mazzù. Mais ne croyez pas que cela veut dire que nous sommes uniquement là pour prendre de belles photos. On veut produire le meilleur football possible."

En reproduisant certaines séquences intéressantes du match aller. "On a prouvé qu’on était capable de se créer des occasions face à une équipe comme Liverpool. Je crois que nous avions montré de belles choses. Bien sûr, Liverpool est une équipe de très haut niveau avec beaucoup de joueurs techniques et de mouvement. C’est pourquoi il va falloir insister sur l’organisation."

Pour montrer qu’il y a encore de la vie dans cette équipe de Genk. Et que les joueurs sont toujours derrière leur entraîneur.