L'ECA, association réunissant les plus grands club européens, a fait une proposition à l'UEFA pour étendre le format actuel.

Depuis plusieurs années, les plus grands clubs européens, réunis au sein de l'European Club Association (ECA) militent pour une augmentation des revenus liés à la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ils ont donc envoyé une proposition à l'UEFA dans le but de réformer la compétition selon le journal espagnol AS.

Il semblerait y avoir deux pistes étudiées. La première consisterait à réintroduire une deuxième phase de groupe, comme entre 1999 et 2003, après la phase de poule traditionnelle. À la place des huitièmes de finale, les équipes qualifiées après le premier tour disputeraient donc une deuxième phase de poules, la phase à éliminations directes ne débutant qu'aux quarts de finale.

La deuxième option est plus innovante puisqu'il n'y aurait plus huit groupes de quatre mais bien six groupes de six équipes. Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifieraient pour les huitièmes de finale. Lors de la phase de poules, chaque équipe disputerait ainsi dix rencontres.

Le but de l'ECA est d'ainsi augmenter le nombre de rencontres de Ligue des Champions chaque année pour augmenter les revenus liés à la compétition. Si le dernier mot dans ce dossier revient à l'UEFA, le quotidien AS estime que la fédération européenne de football voit cette proposition comme une bonne solution pour éviter que les plus grands clubs européens ne décident, entre eux, de créer une ligue européenne fermée, boycottant ainsi les compétitions européennes qu'elle organise.

Toujours selon AS, le nouveau format de la Ligue des Champions ne serait mis en application qu'à partir de la saison 2024-2025.

Selon le Times, les clubs anglais seraient plutôt contre l'augmentation du nombre de rencontres estimant leur calendrier déjà surchargé.