Arsenal, qui s'est imposé en France lors de ses deux derniers déplacements en Ligue des champions (à Marseille et Montpellier), retrouve le Vélodrome mercredi lors de la 1re journée pour "essayer de gagner" afin de se mettre, selon son entraîneur Arsenal Wenger, "dans la meilleure position" dans le groupe "le plus dur".

Considérez-vous que ce groupe F est le groupe le plus relevé ?

On peut le dire. C'est le groupe le plus dur. Les quatre équipes ont toutes une chance de se qualifier. En moyenne on a besoin de dix points pour se qualifier. Chaque match est très important. Je pense que dix points sera le nombre de points raisonnable pour se qualifier. On ne peut pas prédire qu'on aura pris 9 pts à domicile, le début de la compétition est donc très important dans cette compétition pour la confiance de l'équipe. Nous essaierons de gagner, on va essayer de se mettre dès l'attaque dans la meilleure position.

Que craindre le plus dans cette équipe de Marseille ?

Marseille est une ville qui a toujours un public très passionné derrière et c'est une équipe qui a l'habitude de jouer serré. Elle dispose d'une bonne assise défensive. C'est une équipe qui a aussi une grande force physique, qui a en plus l'habitude de jouer de gros matchs à domicile. Il faut craindre aussi leur quatuor offensif Valbuena-Ayew-Payet-Gignac, autant de joueurs qui sont capables de faire la différence.

Comme Arsenal l'a fait pendant des années, l'OM a recruté cet été quatre jeunes joueurs cet été. Le salut peut-il passer par ce pari sur la jeunesse ?

L'OM se retrouve aujourd'hui sur un plan de la hiérarchie financière comme je me suis retrouvé pendant quelques années à Arsenal. Ils ne peuvent pas prendre les joueurs que Monaco ou le PSG peuvent prendre. Donc ils misent sur l'avenir, c'est une tactique intelligente, cela portera ses fruits. Mais aujourd'hui un joueur de haut niveau, c'est entre 24 et 30 ans, et avant 24 ans il apprend son métier.

Comment défendre contre Gignac ?

C'est un joueur qui a une forme de conviction en lui qu'il va marquer, il joue avec cette conviction. Pour défendre, il faut être très proche de lui et ne pas lui ouvrir de positions de frappes. Il utilise bien son corps donc il faut être fort dans le duel d'homme à homme. Il faut bien communiquer dans notre défense pour ne pas lui laisser d'espaces dans ses déplacements. Ses points faibles ? Je ne les connais pas trop.

Marseille peut-il être un rival direct pour les deux 1res places ?

Oui évidemment. Certains disent que Dortmund et Naples sont les principaux concurrents, moi je les place au même niveau. Il y a deux ans, c'est Marseille qui s'est qualifié avec Arsenal. Donc rien n'est prévu d'avance, c'est très difficile de savoir qui va sortir de ce groupe.