Europa League: Bordeaux, Valence, Eindhoven débutent mal

Serge Gumienny s'est illustré lors du carton de Swansea à Valence.

AFP
Europa League: Bordeaux, Valence, Eindhoven débutent mal
©AFP

Bordeaux, en souffrance en championnat de France, n'a pas fait de ses débuts en Europa League une parenthèse enchantée, concédant une défaite cinglante (3-0) sur le terrain de Francfort, jeudi lors de la 1re journée du groupe F.

Le déplacement chez le 13e de Bundesliga s'annonçait compliqué pour le 16e de L1, qui avait décidé de laisser quelques cadres au repos (Sané, Saivet, Mariano, Nguemo, Planus) dans la perspective de la rencontre prévue dimanche à Lorient.

Les deux buts allemands inscrits dans le premier quart d'heure ont confirmé cette prévision. Kadlec a d'abord profité d'une tête mal exécutée de Bréchet et de l'attentisme coupable de Henrique pour tromper Carrasso (4e). Russ a lui bénéficié de la passivité du duo Faubert/Maurice-Belay pour doubler la marque (16e).

Après cette entame hors-sujet, les Girondins, 8es de finalistes la saison passée, ont tenté de réagir mais Jussiè, qui a échoué devant le gardien, et Poko qui a manqué le cadre de la tête, ont manqué de réalisme.

La seconde période a un peu plus assombri la soirée bordelaise, puisque l'Eintracht a amplifié le score sur un coup franc de Djakpa (52e), dix minutes avant l'exclusion d'Orban coupable d'un acte d'antijeu.

"Je suis très inquiet pour la suite, pour la Coupe d'Europe comme pour le championnat", s'est lamenté l'entraîneur Francis Gillot au micro de Beinsport.

Bordeaux devra réagir dès la 2e journée, le 3 octobre, à l'occasion de la réception du Maccabi Tel Aviv, qui a lui concédé un nul vierge contre l'APOEL Nicosie.

Bakkli battu par des Bulgares, Cavanda gagne contre Varsovie

Retour manqué pour Zakaria Bakkali (PSV). A lui seul, l'ailier ne pouvait tirer vers le haut un PSV Eindhoven médiocre, logiquement défait 0-2 par les Bulgares de Ludogorets. Bakkali a été sorti à la 61ème juste après le goal d'ouverture de Roman Bezjak. Virgil Misidjan a doublé la marque à la 74ème.

Pedro Luis Cavanda (Lazio) était comme d'habitude aligné à l'arrière droit contre le Legia Varsovie. Dès le départ, il a éprouvé quelques problèmes face à Kosecki, sans aucun doute le joueur le plus tonique du Legia. Encore une fois, Cavanda s'est montré plus à l'aise quand il évolue dans la moitié de terrain adverse. A la 40ème, il s'est ainsi payé le luxe de dribbler trois adversaires avant de centrer sans conviction et à la 51ème, il a réussi une belle montée sur son flanc, arrachant un coup de coin.

Wuytens a disputé l'intégralité de la rencontre AZ Alkmaar - Maccabi Haifa tandis que Maarten Martens est monté au jeu à la 63ème juste avant le goal victorieux de Gudmundsson. Ses tirs appuyés ont donné des scoucis au gardien adverse, Saranov.

Swansea atomise Valence

Swansea, force montante du Championnat d'Angleterre a réussi des débuts tonitruants en Europa League, en s'imposant 3 à 0 à Valence, jeudi lors d'une 1re journée de phase de groupes qui a également vu Tottenham, la Fiorentina, la Lazio et le FC Séville s'imposer.

La séduisante équipe de Swansea entraînée par Michael Laudrup, qualifiée grâce à sa victoire en Coupe de la Ligue anglaise, a pris avec autorité la tête du groupe A, en infligeant une leçon de réalisme à des Valenciens déjà mal en points en Championnat d'Espagne (16e).

Les Espagnols ont perdu le contrôle du match très tôt, consécutivement à l'exclusion de Rami, coupable d'une faute en position de dernier défenseur (10e). Quatre minutes plus tard, c'est Bony qui a concrétisé en but la supériorité numérique des siens, avant que Michu, un des six Espagnols de l'équipe galloise, et De Guzman n'alourdissent l'addition autour de l'heure de jeu.

Defoe met Tottenham sur orbite contre Tromso

Un rapide doublé du joker du moment Germaine Defoe (3-0) a mis Tottenham sur la bonne voie jeudi contre le club norvégien de Tromso pour son entrée en matière dans le groupe K de l'Europa League.

Tiré du placard dans lequel il est régulièrement enfermé en championnat pour laisser de la place aux recrues Soldado, Paulinho ou Eriksen, Defoe n'a pas laissé passer l'occasion d'amener Villas-Boas à réviser ses choix.

Avec les barrages, l'international anglais en est déjà à quatre buts inscrits et les Spurs à huit matches européens d'affilée à White Hart Lane sans défaite.

Alors que Tottenham jouait ensuite à la baballe, Eriksen, entré en jeu, a lui inscrit son premier but d'une frappe splendide (3-0; 86).

Avec déjà six victoires pour une seule défaite cette saison, le jeu de Tottenham, malgré la valse des changements proposés par "AVB", est déjà bien en place.

Pour ses premiers pas, l'ex-Romain Lamela s'est bien senti et c'est même lui qui a offert le premier but (21).

Le deuxième (29), grâce à une passe précise de Holtby au coeur de la défense de Tromso, a permis de jauger la naïveté de la 13e équipe norvégienne, qualifié au rattrapage après la disqualification de Besiktas qui l'avait sorti à la régulière en barrages (2-1 et 0-2).

Avant d'aller à Cardiff pour le début des cadences infernales, il est juste regrettable que Rose, Dembele et Kaboul soient sortis sur blessure. En fonction de l'état de la cheville du deuxième, Tottenham pourrait même avoir perdu quelque temps un titulaire du début de saison.

Moussa Dembélé était l'unique compatriote titulaire contre Tromso. A la 63ème, il a laissé sa place à Eriksen, auteur du troisième but des Spurs à la 86ème. Il avait auparavant réussi quelques belles combinaisons mais ses tirs au but ont manqué de précision. Jan Vertonghen a remplacé Danny Rose à la 38ème alors que le score était déjà de 2-0. Nacer Chadli n'était pas sélectionné.

Dans le groupe E, la Fiorentina a elle réussi son entame de campagne européenne, en disposant aisément des Portugais de Paços de Ferreira (3-0), tandis que la Lazio Rome s'est également imposée (1-0) face au Legia Varsovie dans le groupe J.

Fribourg a laissé Liberec revenir à 2-2 après avoir mené 2-0. Du coup dans le groupe H, c'est le FC Séville qui a pris les commandes, fort de sa victoire à Estoril (2-1).

L'autre club de Séville, le Betis a lui été tenu en échec par Lyon (0-0) dans le choc du groupe I.


Tous les scores de l'Europa League en live

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be