L'Antwerp, Genk, La Gantoise: le point sur la situation des clubs belges en Europa League et en Conference League

On démarre ce jeudi la deuxième moitié de la phase de groupes de l'Europa League et de la Conference League.

L'Antwerp, Genk, La Gantoise: le point sur la situation des clubs belges en Europa League et en Conference League
©La DH avec Belga

Trois clubs belges sont en lice dans les deux "petites" coupes d'Europe: Genk, l'Antwerp et La Gantoise. Dans des situations très différentes, chacun va tenter de tirer son épingle du jeu pour espérer passer l'hiver européen. Avec quels enjeux aujourd'hui ? Tentative de réponse.


La Gantoise (Conference League, 18h45 contre le Partizan Belgrade)

Commençons par l'équipe la plus sereine : Gand. Seulement dixièmes en championnat, les Buffalos cassent la baraque en Conference League. Après trois tours de qualification, passés de manière parfois plus que bancale, les hommes d'Hein Vanhaezebrouck marquent leur territoire dans cette compétition et se montrent dignes de leur statut. Placé dans le premier chapeau au début de ce nouveau tournoi, Gand prouve que cette place n'est pas usurpée. S'il est vrai que Flora Tallinn et l'Anórthosis Famagouste ne représentent pas le défi ultime lorsque l'on parle de la scène continentale, le Partizan Belgrade, vice-champion serbe, a bien plus de références.

Références ou pas, le tarif est le même pour chacun de ses adversaires : une défaite sans parvenir à marquer. Sans écraser ses opposants, Gand fait le travail et jouit du statut enviable de seule équipe à ne pas avoir encore pris le moindre but depuis la première journée. La performance n'a rien d'exceptionnel en soi mais elle n'est clairement pas à minimiser. Demandez plutôt à la Roma qui a pris 6-1 chez les Norvégiens de Bodø/Glimt ou à Tottenham, seulement troisième de son groupe avec quatre points.

L'objectif de ce jeudi est clair : assurer sa qualification au prochain tour. Pour cela, c'est très simple : il faudra enchaîner une quatrième victoire. D'ailleurs, les Buffalos pourraient même être qualifiés avant la rencontre si Flora Tallin et l'Anórthosis Famagouste (qui s'affrontent à 16h30 en Estonie) partagent. Dans la même lignée, une victoire gantoise et un partage entre Estoniens et Chypriotes offriraient directement la première place du groupe et ce n'est pas anodin puisque le premier s'ouvre les portes des huitièmes de finale alors que le deuxième doit passer par un tour de barrage contre un troisième de groupe d'Europa League.

Genk (Europa League, 18h45 contre West Ham)

Il y a West Ham et les autres dans le groupe H. Neuf points, aucun but encaissé pour les Londoniens. Trois points pour le Dinamo Zagreb, le Rapid Vienne et Genk. Derniers à la différence de buts, les Limbourgeois ont toujours une belle carte à jouer dans ce petit championnat, d'autant qu'ils ont effectué deux déplacements. Malheureusement, le calendrier ne leur est pas favorable pour le coup.

Favori du groupe au moment du tirage au sort, West Ham n'est pas encore qualifié et ne viendra donc pas à la Luminus Arena pour faire de la figuration mais bien pour officialiser sa qualification pour le prochain tour. Les Hammers pourraient même assurer leur première place et ainsi s'offrir le luxe de faire largement tourner lors des deux prochaines journées. Loin d'avoir l'ascendant psychologique après la défaite subie au match aller (3-0), Genk a déjà montré par le passé qu'il était capable de grandes choses. Aux joueurs de John van den Brom de le prouver.

Antwerp (Europa League, 21h contre Fenerbahce)

Victoire impérative ce soir pour le Great Old. Dernier du groupe avec seulement un petit point derrière Francfort (7), l'Olympiakos (6) et Fenerbahce (2), l'Antwerp aurait pu (dû ?) avoir plus de points mais des détails l'en ont empêché. À domicile face à l'équipe présumée la moins forte de ses adversaires, le club anversois doit impérativement s'imposer pour ne pas voir s'éloigner le train du prochain tour presque définitivement.

Même dans la course à la troisième place qui permet, depuis cette année, de passer l'hiver au chaud, il est indispensable de repasser devant le Fener ce jeudi. Brian Priske ne s'en est d'ailleurs pas caché en conférence de presse : "C'est un match important pour l'avenir de l'Antwerp. Si nous voulons encore jouer l'Europe après le Nouvel An, nous devons prendre les trois points." Désormais, le matricule 1 joue sa vie à chaque match et n'a plus le droit à l'erreur.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be