Le Barça n’avait pas la baraka et concède le nul face à Galatasaray

Les Catalans ne sont pas parvenus à transformer leur domination en but avant le match retour en Turquie.

Le Barça n’avait pas la baraka et concède le nul face à Galatasaray
©AFP

Il faut désormais s’y habituer : sur les pelouses européennes, le Barça ne joue plus le mardi ou le mercredi. Il joue désormais le jeudi soir. Mais les Catalans, qui avaient éliminé Naples en barrage, ne garderont pas un grand souvenir du premier huitième de finale d’Europa League de leur histoire. Car ils l’ont dominé, sans le gagner. Terminée, donc, la série de quatre victoires consécutives sur laquelle restaient les Blaugranas. On pourrait être tenté penser que les hommes de Xavi se consoleront avec un neuvième match sans défaite toutes compétitions confondues. Mais pour eux, cette confrontation face à Galatasaray est surtout un match sans victoire.

Des temps forts, le Barça en a eu beaucoup. En première période, via Ferran Torres, Traoré ou Depay, sur coup franc. Puis après la pause, via Busquets (de la tête), Alba ou De Jong, qui a touché le poteau.

Mais il faut aussi être de bon compte et reconnaître la solidité des Turcs. Mal embarqués en championnat (12es de D1 turques), ils ont fait de l’Europa League leur objectif principal de la fin de saison. Et aussi et surtout leur unique moyen de jouer la Coupe d’Europe l’année prochaine. Au delà du mur qu’ils avaient mis en place, les quelques occasions qu’ils se sont créées l’ont prouvé.

Mais si une équipe méritait de gagner ce match, c’est bien le Barça. Qui a tout tenté. À l’heure de jeu, Xavi avait déjà procédé à… quatre changements, en faisant entrer Piqué, Busquets, Dembélé et Aubameyang. Rien que ça. Mais cela n’a pas suffi. La faute à un excellent Inaki Pena, formé à la Masia prêté par le Barça au Gala l’hiver dernier. Applaudi par les tribunes du Camp Nou avant la rencontre, il méritait autant d’applaudissements à l’issue du match pour une prestation XXL. Si Domenec Torrent, ancien assistant de… Guardiola à Barcelone (il a eu Xavi sous ses ordres), et ses hommes sont parvenus à réaliser l’exploit de ne pas encaisser, c’est en grande partie grâce à leur gardien, l’homme de la rencontre. Qui devra sortir la même performance au match retour si les Turcs veulent réaliser la sensation.

Clément et Matazo (Monaco) perdent à Braga, Tielemans (Leicester) bat Doku (Rennes)

Plusieurs Belges évoluaient sur les pelouses européennes ce jeudi. En Europa League, Eliot Matazo, titularisé par Philippe Clement, a perdu avec Monaco à Braga (2-0). En Conference League, Loïs Openda et Vitesse ont été battus par la Roma (0-1) mais conservent leurs chances de qualification. Dans le duel qui opposait Youri Tielemans (Leicester) à Jérémy Doku (Rennes), c’est le premier qui a pris le dessus (2-0). Trois anciens de Pro League se sont, par ailleurs, mis en évidence : Ruslan Malinovskiy (ex-Genk) s’est distingué avec un but et deux assists lors de la victoire de l’Atalanta face à Leverkusen en Europa League. En Conference League, Peter Olayinka (Slavia Prague), l’ancien de Zulte Waregem, et Cyriel Dessers (Feyenoord, ex-Genk) ont trouvé le chemin des filets.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be