"On aurait dit une finale, où la moitié des entrées est donnée à chaque club": Xavi tacle sa direction après le gros couac dans les tribunes

L'entraîneur espagnol était déçu par le résultat mais également par l'ambiance très hostile dans les tribunes.

Belga (avec rédaction)
"On aurait dit une finale, où la moitié des entrées est donnée à chaque club": Xavi tacle sa direction après le gros couac dans les tribunes
©AP

L'Eintracht Francfort a créé la surprise lors des quarts de finale de l'Europa League en l'emportant au Camp Nou face au FC Barcelone (2-3), jeudi. "Ce n'est pas un désastre. Ou si c'est un désastre, il fait partie du processus d'apprentissage", a déclaré d'emblée Xavi, l'entraîneur de Barcelone, en conférence d'après-match.

"On va continuer sur cette voie. On est en train de remonter la pente. Certes, là, maintenant, on est tous en colère du match que l'on a fait, il y aura des critiques, du pessimisme, mais on ne ne peut pas dévier du chemin. Il faut continuer. Aujourd'hui, le problème a été footballistique. Sincèrement, je crois que notre élimination est plus due à nos erreurs qu'à leur mérite. On a eu le contrôle du match, avec de la possession, mais on n'a pas su l'exploiter. Ils ont des qualités physiques énormes, et une capacité de projection en contre que j'ai rarement vue dans ma carrière. On n'a pas fait un bon match, ni une bonne double-confrontation, mais on doit apprendre de nos erreurs", précise encore l'entraîneur déçu.

Au-delà de la déception sportive, l'entraîneur des Barcelonais pointe également l'ambiance très hostile venant des tribunes avec de nombreux supporters allemands présents. : "On attendait 70 000 ou 80 000 fans catalans. Mais là, on aurait dit une finale, où la moitié des entrées avaient été données à chaque club. Le club est en train de voir ce qui a bien pu se passer. C'est sans doute une erreur de calcul, de planification. Mais chez nous, ça ne doit pas arriver. C'est une déception supplémentaire. Même si ce n'est pas une excuse, cela ne nous a pas aidé".

Laporta: "C'est inacceptable, une honte"

Le président Laporta est également monté au créneau. "Cette situation n'aurait jamais dû arriver", s'est-il expliqué avec la tête des mauvais jours. "Nous allons prendre des mesures pour que cela ne se reproduise plus jamais car c'est inacceptable. En tant que fan du Barça, j'ai honte de ce qui s'est passé."

"On aurait dit une finale, où la moitié des entrées est donnée à chaque club": Xavi tacle sa direction après le gros couac dans les tribunes
©AFP

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be