Sifflets, insultes, tentative d'envahissement de terrain: les supporters lyonnais ont voulu en découdre avec leurs joueurs après l'humiliation face à West Ham

Plusieurs dizaines de supporters lyonnais ont essayé de pénétrer sur la pelouse après le coup de sifflet final.

La Rédaction (avec AFP)

Déjà à la peine en championnat, Lyon a été éliminé en quarts de finale de la Ligue Europa après sa lourde défaite 3 à 0 jeudi à domicile face au club anglais de West Ham, lors du match retour (aller: 1-1). Une déroute qui prive très probablement l'OL de sa dernière chance de se qualifier pour une coupe d'Europe la saison prochaine et qui a provoqué la colère des ultras lyonnais après la rencontre.

Déjà à la mi-temps, les supporters des Gones avaient sifflé leurs joueurs en rentrant au vestiaire. De même, ils ont sifflé et insulté les remplaçants. Parmi lesquels, Houssem Aouar qui aurait eu une altercation avec un supporters près du banc lyonnais selon RMC Sport. Avant le coup de sifflet final, une banderole avait été déployée dans le Virage Sud avec le message suivant : "Allez tous vous faire enculer".

Mais ce n'est que quand l'arbitre a sifflé la fin de la rencontre que les choses ont vraiment dégénéré. Certains supporters sont sortis des Virages Nord et Sud pour secouer vigoureusement les barrières métalliques destinées à empêcher des envahissements de terrain, avec la ferme intention d'en découdre avec leurs joueurs. Mais les stadiers et, selon le club, les leaders des kops sont parvenus à maîtriser les débordements empêchant ainsi l'intrusion de la pelouse.

En conférence de presse, Jason Denayer a expliqué comprendre la colère des supporters : "C'est normal qu'ils soient déçus, car on ne fait pas une bonne saison en championnat et là, on a manqué l'occasion de faire quelque chose."

Sur Twitter, le président du club Jean-Michel Aulas a lancé un appel au calme tout en se montrant ferme à l'égard des supporters : "Nous sommes tous très tristes de cette élimination, comme le Barça ou l'Atalanta. Il ne servirait à rien de pénaliser encore plus le club par des réactions de haine peu en rapport avec le sport. Il reste sept matchs pour sauver une saison trop difficile. Aidez l'institution OL."


L'OL, 10e de Ligue 1, va devoir maintenant trouver très vite la recette pour réussir en championnat ce qu'il n'a pas su faire en 31 journées s'il veut accrocher in-extremis une qualification européenne.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be