Le Sporting d'Anderlecht n'a ramené qu'un point de son deuxième match de la phase de groupes de l'Europa League, en déplacement à Saint-Etienne, jeudi soir.

Les Mauves avaient toutes les cartes en mains après avoir pris l'avance sur penalty (Tielemans, 0-1), mais ont vu les Français revenir via Roux dans les toutes dernières secondes du temps additionnel de la partie. Ils maintiennent la tête de la poule C, mais à égalité de points (4) avec Mayence qui a été s'imposer 2-3 à Gabala jeudi soir. Face à des "Verts" décimés par les blessures, Weiler a engagé exactement le même onze de base que celui qui avait mené lors de la première journée à une victoire à domicile 3-1 contre Gabala (buts de Teodorczyk, Capel et owngoal de Rafael pour le Sporting, but de Dabo pour Gabala). Tielemans, qui souffrait de la cheville à la suite d'un duel dans ce match, était donc bien de la partie en France, rétabli bien plus rapidement qu'attendu.

A la 12e minute, Sofiane Hanni a envoyé une tête croisée sur le poteau, annonçant la couleur des (bonnes) intentions des Bruxellois. Mais il n'y a ensuite pas eu beaucoup d'action palpitante à se mettre sous la dent côté mauve. Kévin Monnet-Paquet et Nolan Roux ont donné une première fois des sueurs froides à la défense anderlechtoise au quart d'heure de jeu, tandis qu'à la 36e, Hanni n'a pas pu tirer profit d'un généreux coup franc botté tout juste depuis l'extérieur du grand rectangle.

Dans une deuxième mi-temps plutôt morne, Tielemans a finalement libéré les hommes de René Weiler sur pénalty, à la 62e minute. Le coup de réparation a été accordé pour une main de Lacroix, "peu évidente" selon les mots de l'ASSE sur Twitter.

Un deuxième but, qui aurait scellé la victoire des Mauves, n'est pas venu, malgré la tentative d'Acheampong devant un but quasiment ouvert dans le temps additionnel. Et les Stéphanois en ont profité: dans les toutes dernières secondes de la partie, une sortie hasardeuse de Roef, qui s'est heurté à Nuytinck, a permis à Roux d'arracher le point du nul, en plaçant le ballon dans un but vide.

Un incident qui pourrait avoir son importance: le capitaine Sofiane Hanni a demandé son remplacement (par Badji) un quart d'heure avant le coup de sifflet final, semblant souffrir de la cuisse.

Les buts en vidéo:



Genk domine Sassuolo 3-1 et se relance dans le groupe F

Genk s'est imposé 3-1 contre Sassuolo, jeudi, lors de la deuxième journée de l'Europa League, obtenant son premier succès dans le groupe F. Karelis (8e), Bailey (25e) et Buffel (61e) ont marqué les buts limbourgeois, Politano a réduit l'écart (65e).

Genk ne pouvait rêver meilleur départ: dès la 8e minute, le centre de Pozuelo trouvait la reprise victorieuse de Karelis. Colley pour les Limbourgeois (13e) et Biondini pour les visiteurs (20e) se montraient dangereux avant que Bailey ne double la mise. L'attaquant jamaïcain était le premier à la récupération d'un tir de Susic repoussé par le gardien Consigli: 2-0 après seulement 25 minutes. La première mi-temps s'achevait sur une frappe lointaine de Karelis qui échouait de peu à côté (44e).

Au retour des vestiaires, Sassuolo réclamait un penalty pour une faute dans le rectangle de Walsh sur Pellegrini. L'arbitre estimait que la faute avait eu lieu juste en-dehors de la surface. Le troisième but tombait à l'heure de jeu. Buffel réalisait un une-deux avec Pozuelo et trompait Consigli d'une frappe enroulée (61e). Sassuolo réduisait l'écart par Politano, dont le tir légèrement dévié par Colley lobait Bizot (65e). Les Italiens avaient même l'occasion de relancer complètement le suspense, mais Magnanelli, en excellente position, ne cadrait pas (77e).

Genk tenait bon et engrangeait ses trois premiers points de la compétition.

Dans l'autre rencontre du groupe F, l'Athletic Bilbao a battu le Rapid Vienne 1-0 grâce à un but de Benat Etxebarria (59e). En conséquence, toutes les équipes totalisent 3 points après deux journées.

Lors de la prochaine journée, le 20 octobre, Genk recevra l'Athletic Bilbao (21h05).

Les buts en vidéo:

 
 



Revivez le live: